Groupe Gorgé : croissance organique soutenue

Groupe Gorgé : croissance organique soutenue©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 février 2020 à 17h44

Le chiffre d'affaires 2019 du Groupe Gorgé a progressé de 8,5% à données publiées et de 10,8% à données comparables à 274,6 millions d'euros, conformément aux objectifs, cette croissance étant portée par l'ensemble des pôles d'activité. Au quatrième trimestre 2019, il est en hausse de 4,6% à 79,4 millions d'euros (+7,6% à périmètre comparable). Au 31 décembre 2019, le carnet de commandes de Groupe Gorgé atteint 606,2 millions d'euros, multiplié par près de 3 par rapport au 31 décembre 2018.

Dans le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté, le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 112,5 millions d'euros en 2019, en nette hausse de 10,2 % à données publiées et de 13,1% à données comparables, en neutralisant la contribution des sociétés SSI et EN Moteurs cédées en 2018. Le chiffre d'affaires croît de 0,4% au quatrième trimestre 2019 à 32,9 millions d'euros, 2,6% à données comparables, affecté par le fort repli de l'activité Simulation. Au 31 décembre 2019, le carnet de commandes du pôle atteint 526,3 millions d'euros, multiplié par 4,4 par rapport au 31 décembre 2018.

Dans le pôle Protection des Installations à Risques, l'année 2019 a été marquée par la poursuite de la revue du portefeuille d'activités avec la cession du groupe Cimlec en juillet 2019 et le redressement des activités dans le nucléaire et la Protection Incendie afin de reprendre une trajectoire de croissance rentable. Le chiffre d'affaires 2019 s'établit à 91,8 millions d'euros en 2019, en hausse de 1% à données publiées et de 11% à données comparables. Au quatrième trimestre 2019, le pôle affiche une croissance de 11,3% portée par l'activité Protection Incendie. Le carnet de commandes du pôle s'établit à 73,8 millions d'euros au 31 décembre 2019, en baisse de 14,7% par rapport au 31 décembre 2018 et de 14,2% à données comparables. Ce recul s'explique par un effet de base élevé en 2018 et "ne reflète pas les perspectives commerciales positives attendues en 2020 dans le pôle", juge le groupe.

Le chiffre d'affaires du pôle Impression 3D atteint 71,3 millions d'euros au 31 décembre 2019, en forte progression de 17,1% par rapport à 2018 (+6,3% à données comparables). Le pôle réalise un quatrième trimestre en hausse de 3,1% à données publiées (stable à données comparables) sur une base de comparaison 2018 élevée. La performance trimestrielle traduit des situations contrastées au sein des activités. Le chiffre d'affaires de l'activité Systems est en hausse de 0,5% et Products de 13,7% ce trimestre.

En 2019, le groupe attend un résultat à son plus haut niveau historique grâce à l'amélioration de la rentabilité dans l'ensemble de ses pôles et la plus-value de plus de 20 millions d'euros liée à la cession du groupe Cimlec.

Pour 2020, dans le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté, la performance de la Robotique devrait continuer d'être de très bon niveau, portée par le contrat de robotique pour les marines belge et néerlandaise dont la contribution annuelle devrait s'établir à environ 15 millions d'euros. De nouvelles opportunités importantes de contrats de chasse aux mines sont d'ores et déjà identifiées dans plusieurs pays et pourraient se matérialiser dans les 36 prochains mois. La croissance de l'activité Aérospatial devrait être plus modérée. Dans le contexte macro-économique actuel, le pôle vise une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 10% en 2020.

Dans le pôle Protection des Installations à Risques, les perspectives commerciales sont attendues de bon niveau dans l'ensemble de ses marchés avec le redémarrage des projets dans l'Oil & Gas et le nucléaire. La tendance de croissance observée au quatrième trimestre devrait s'amplifier en 2020.

Le pôle Impression 3D travaille depuis plusieurs années sur des projets d'industrialisation de l'impression 3D dans différents secteurs d'activité. Ces projets mettent en oeuvre un nombre important de machines dédiées à des applications de production consommant plusieurs tonnes de matière. Bien qu'aucune commande industrielle a été conclue en 2019, le groupe espère une première commande de ce type dans les prochains mois. Le pôle vise un objectif de croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires en 2020.

En 2020, le groupe vise une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 10%, ainsi qu'une amélioration du résultat dans l'ensemble des pôles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.