Groupe Open arrête les frais en Chine et en Belgique

Groupe Open arrête les frais en Chine et en Belgique©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 08h39

Le Groupe Open nouveau est en préparation. La société informatique, dont les revenus ont dépassé 300 millions d'euros l'année dernière, a prévu d'optimiser son périmètre dans le cadre de son plan stratégique 2020, qui doit lui permettre de dégager 500 ME de chiffre d'affaires à ce pas de temps, pour 10% de marge opérationnelle. Pour améliorer le profil de l'entreprise, le management a décidé de se séparer des activités de faible croissance ou dilutive. Ainsi, Open se sépare de sa filiale Groupe Open Belgium, vendue à NSI, mais conserve l'entité néerlandaise. L'entreprise arrête les frais en Chine, où la filiale de Shanghai va fermer d'ici la fin de l'année, faute de taille critique.

En parallèle, il a été procédé à l'acquisition de Beler Soft en Roumanie, pour disposer d'une implantation "nearshore". Composée d'une cinquantaine d'employés, la nouvelle entité sera pilotée par le Centre de services de développement d'applications de Lille. Une acquisition d'un fonds de commerce d'une vingtaine de personnes est par ailleurs en cours, dans le domaine de l'Application Services en France.

Ces opérations vont peser à hauteur de 8 ME sur le chiffre d'affaires en année pleine et entraîneront une dépréciation de goodwill de 2,5 ME. Mais elle seront positives pour le résultat opérationnel courant en valeur absolue comme relative.

 
0 commentaire - Groupe Open arrête les frais en Chine et en Belgique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]