Groupe Partouche : le PBJ recule de 21% sur l'exercice 2020

Groupe Partouche : le PBJ recule de 21% sur l'exercice 2020
casino, partouche

Boursier.com, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 20h34

Le 4e trimestre a été perturbé par la pandémie de Covid-19 qui a entraîné la fermeture obligatoire de l'ensemble des casinos français, tout au long du mois d'octobre 2020 et à partir des dates suivantes : Lyon Pharaon, Lyon Vert et Saint Galmier le 10 octobre, Palavas le 12 octobre, Aix-en-Provence (déjà fermé entre le 27 septembre et le 9 octobre) et La Ciotat le 17 octobre, 18 autres casinos le 24 octobre et les 14 derniers, le 29 octobre. A l'étranger, le casino de Crans-Montana (Suisse ) a refermé ses portes le 21 octobre et celui d'Ostende (Belgique) le 29 octobre.

A ce jour, la reprise de l'exploitation des casinos français est attendue pour le 15 décembre sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire.

Au 4e trimestre 2020, le Produit Brut des Jeux (PBJ) atteint 155 millions d'euros (-13,3%).

En France, le PBJ recule de -16,9% à 124,8 ME, pénalisé par une baisse de la fréquentation qui s'est accrue au fil du trimestre avec le développement d'une communication anxiogène au sujet de l'aggravation de la pandémie de Covid-19 pour s'achever par la fermeture de tous les casinos en octobre.

A l'étranger, le PBJ s'inscrit en forte hausse de +6,1% à 30,2 ME port é par l'activité des jeux traditionnels (+49,1%) et plus particulièrement par la remarquable performance des jeux online et paris sportifs en Belgique (+90,3 %) qui profitent de la pandémie.

Après prélèvements, le Produit Net des Jeux (PNJ) enregistre une baisse de -5,3% à 77 ME.

Au global, le chiffre d'affaires du 4e trimestre s'établit à 93,9 ME, en recul de -12%.

Sur l'exercice 2020, le PBJ ressort à 525,7 ME en retrait de -21,8%. Ainsi, après prélèvements, le PNJ atteint 282,9 ME, en baisse de -16,3%.

Au global, Groupe Partouche enregistre un chiffre d'affaires annuel de 343,5 ME en diminution de -20,8% (-90 ME) sur un an.

La baisse d'activité inhérente à la pandémie entraînera mécaniquement un recul de la rentabilité opérationnelle sur la période.

Groupe Partouche et son partenaire Pixel Companyz indiquent par ailleurs avoir choisi Nagasaki pour développer leur futur "resort intégré" et être en lice avec 3 autres consortiums. La préfecture de Nagasaki a reçu le soutien des conseils préfectoral et municipal, ainsi que celui du secteur privé de la région de Kyushu. Elle fait partie des rares préfectures au Japon à s'être engagée dans le lancement d'un "resort intégré" et compte sur un fort soutien économique et politique des autres préfectures de la région de Kyushu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.