Groupe PSA : signature d'un accord social solidaire et protecteur de la santé des salariés et de l'entreprise

Groupe PSA : signature d'un accord social solidaire et protecteur de la santé des salariés et de l'entreprise
Peugeot logo

Boursier.com, publié le mercredi 08 avril 2020 à 09h33

Le Groupe PSA annonce la signature d'un accord social solidaire et protecteur de la santé des salariés et de l'entreprise. "Cet accord nous rassemble et prépare notre avenir. Il illustre la qualité du dialogue social dans notre Groupe, qui permet de protéger la santé et la sécurité des salariés, tout en préservant la pérennité de l'entreprise. Il témoigne de notre capacité à avancer ensemble dans toutes les situations, avec des mesures responsables, et c'est une force pour notre entreprise." déclare Xavier Chéreau, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation du Groupe PSA.

Dans le contexte de pandémie du coronavirus, la priorité du groupe est de protéger ses salariés. Aujourd'hui, alors que les sites sont en grande partie fermés, le Groupe PSA reste actif et solidaire et signe en France avec ses partenaires sociaux un accord social solidaire, et protecteur de la santé des salariés et de l'entreprise.

Le groupe agit sans compromis et a mis en place un protocole de mesures sanitaires renforcées dans tous ses sites de production, de vente, et dans ses sites tertiaires. Ce protocole, validé par nos services de santé au travail, et auquel les organisations syndicales ont été associées, est déjà en grande partie déployé. Les mesures renforcées de protocole font l'objet d'audits internes réguliers et d'appréciation des CSSCT de chaque établissement...
Par ailleurs, cet accord comprend la création d'un fonds de solidarité au sein du groupe, garantissant une rémunération complète à tous les salariés travaillant en France pendant cette période d'activité partielle. Il sera alimenté par le prélèvement de deux jours de RTT dans les compteurs des salariés cadres, d'un jour dans les compteurs des salariés TAM/Ouvriers et par un abondement de l'entreprise.

Enfin, l'accord fixe le cadre d'une adaptation du calendrier de fermetures annuelles, qui tiendra compte de l'évolution du marché automobile. L'objectif est, tout en préservant un temps de congés d'été pour chacun, d'ouvrir la possibilité à chaque site d'ajuster éventuellement la période de fermeture annuelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.