Groupe PSA : un actionnaire s'interroge sur les termes de la fusion avec Fiat Chrsyler

Groupe PSA : un actionnaire s'interroge sur les termes de la fusion avec Fiat Chrsyler
Logos de Peugeot et Fiat illustrant le projet de fusion.

Boursier.com, publié le mardi 23 juin 2020 à 11h30

Groupe PSA superforme nettement le marché à l'avant-veille de l'Assemblé Générale des actionnaires avec un titre en hausse de 6,3% à 14,7 euros. Phitrust, actionnaire minoritaire du constructeur français, a écrit au président du groupe afin de demander si une fusion à 50/50 avec Fiat Chrsyler est toujours justifiée. La maison de gestion, qui avait déjà émis ses doutes lors de l'annonce de l'opération mi-décembre, note que depuis l'officialisation du rapprochement et l'entrée en récession de l'économie mondiale, "le groupe PSA a montré sa résistance grâce à sa situation de trésorerie favorable et à la bonne gestion de ses coûts alors qu'il en a été différemment pour le groupe FCA dont l'équilibre financier est apparu comme plus fragile".

"La situation respective des deux groupes qui nous semblait déjà en décembre 2019, ne pas justifier une fusion à 50/50, compte tenu des cessions et des distributions envisagées, de la situation respective des deux groupes en termes industriels (et social...), de leur niveau de préparation aux prochaines normes environnementales et des évolutions imposées au secteur automobile, apparaît aujourd'hui comme étant très différente, et en tous les cas encore plus éloignée de celle qui avait été présentée lors de l'annonce du rapprochement", ajoute Phitrust.

La fusion entre les deux acteurs doit permettre la création du quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d'affaires.

Du côté des analystes, à noter qu'Exane BNP Paribas a ajusté sa cible de 16 à 16,8 euros tout en maintenant son avis 'surperformer'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.