GTT : nombreuses prises de commandes

GTT : nombreuses prises de commandes©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 juillet 2018 à 00h48

GTT, société d'ingénierie spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes pour le transport maritime et le stockage de gaz liquéfié, annonce aujourd'hui ses résultats pour le premier semestre 2018.

Au cours du premier semestre 2018, l'activité commerciale de GTT a été marquée par de nombreux succès, en particulier dans le domaine des méthaniers :
18 commandes portant sur la conception de cuves de méthaniers. Ces navires sont le plus souvent destinés à des projets de liquéfaction en cours de construction, en particulier aux Etats-Unis. Ils seront tous équipés des technologies récentes de GTT (NO 96 GW, Mark III Flex et Mark III Flex+).
A cela s'ajoutent 3 commandes de méthaniers enregistrées entre le 1er et le 26 juillet 2018 auprès de SHI et HSHI.
2 commandes pour la conception des cuves de FSRU. Ce rythme de commandes est en ligne avec les anticipations du Groupe. Les nouveaux pays importateurs de GNL continuent à privilégier ces navires de regazéification qui constituent une solution à la fois flexible et économique.

Activité GNL carburant

1 commande de navire avitailleur d'une capacité de 18.600 m3. Celui-ci sera équipé de la technologie Mark III Flex et construit sur le chantier chinois Hudong Zhonghua. Positionné en Europe du Nord, il sera tout particulièrement destiné à alimenter en GNL les futurs porte-conteneurs de CMA CGM. Il sera opéré par l'armateur Mitsui OSK Lines Ltd. et affrété par la filiale de Total dédiée aux activités de soutage, Total Marine Fuels Global Solutions (TMFGS).

En juillet 2018, GTT a également enregistré 1 commande de Vard pour la construction des cuves GNL du PONANT Icebreaker, le premier brise-glace de croisière alimenté au GNL. Il s'agit d'une nouvelle étape importante pour le développement de l'activité GNL carburant, s'agissant d'un navire particulièrement novateur et respectueux de l'environnement.

Nouveau TALA

En avril 2018, GTT a signé un contrat de licence et d'assistance technique (TALA) avec la société Sembcorp Marine, basée à Singapour, pour la conception et la construction de FSRU, de méthaniers de moyenne capacité et de plateformes Gravifloat de Sembcorp Marine utilisant les systèmes de confinement à membranes de GTT.

Services : études d'ingénierie sur de nouveaux projets de terminaux GBS

2 FEED (Front End Engineering Design). GTT a été mandaté par deux sociétés majeures, afin d'effectuer des études d'ingénierie d'avant-projet sur de nouveaux projets de terminaux GBS (Gravity Based System). Le premier projet, signé avec une EPC européenne, concerne une grande unité de liquéfaction comprenant plusieurs caissons en béton avec plusieurs réservoirs de confinement de gaz liquéfié à membrane. Le second projet, conduit par un partenaire asiatique dans le but de fournir de l'énergie à une île, concerne un caisson GBS métallique plus petit.

Carnet de commandes

Depuis le 1er janvier 2018, le carnet de commandes de GTT, qui comptait alors 89 unités, a évolué avec :

25 livraisons :
24 méthaniers
1 FSRU
20 prises de commandes :
18 méthaniers
2 FSRU

Au 30 juin 2018, le carnet de commandes s'établit ainsi à 84 unités, dont :

66 méthaniers
13 FSRU
2 FLNG
2 réservoirs terrestres
1 barge

Par ailleurs, dans le cadre de son activité GNL carburant, GTT a reçu, au 1er semestre 2018, une commande pour l'équipement d'un navire avitailleur, qui vient s'ajouter aux 9 porte-conteneurs signés en 2017.

Le chiffre d'affaires s'établit à 127,2 millions d'euros au 30 juin 2018, par rapport à 113,7 millions d'euros au 30 juin 2017, soit une hausse de 11,9% sur la période.

Le chiffre d'affaires lié aux redevances du premier semestre 2018 s'établit à 120,4 millions d'euros, en progression de 12,2% par rapport au premier semestre 2017. Les redevances méthaniers augmentent de 12,4% à 104,9 ME et les redevances FSRU progressent de 37,8% à 14,3 ME. Les autres redevances pour un montant de 1,2 million d'euros proviennent des FLNG et de la barge.
Le chiffre d'affaires lié aux services a progressé de 7,1% sur les six premiers mois. L'activité Services a en effet bénéficié au cours du deuxième trimestre de la progression des études d'ingénierie et de l'apport de l'activité d'Ascenz, rattrapant ainsi le retard enregistré au 1er trimestre.

Analyse du compte de résultat consolidé

Le résultat opérationnel avant dotations aux amortissements sur immobilisations (EBITDA) a atteint 84,2 millions d'euros au premier semestre 2018, en hausse de 8,8% par rapport au premier semestre 2017. La marge d'EBITDA sur chiffre d'affaires passe de 68,0% au premier semestre 2017 à 66,1% au premier semestre 2018, principalement du fait de la baisse du crédit impôt recherche (CIR) ; le Groupe ayant en effet bénéficié au premier semestre 2017 d'un produit non récurrent de CIR au titre de réclamations sur les exercices antérieurs.

Le résultat opérationnel s'est établi à 82,4 millions d'euros au premier semestre 2018 contre 75,4 millions d'euros au premier semestre 2017, soit une hausse de 9,3%.

Le résultat net passe de 63,1 millions d'euros au premier semestre 2017 à 75,7 millions d'euros au premier semestre 2018 et la marge nette progresse de 55,5% à 59,5%.

La progression du résultat net s'explique par une bonne maîtrise des charges d'exploitation, en particulier des postes de sous-traitance, de transports et d'honoraires, ainsi que par une baisse exceptionnelle de l'impôt sur les résultats consécutive à l'issue favorable de la réclamation introduite par GTT S.A. au titre de l'annulation de la taxe de 3% sur les dividendes.

Perspectives

Le Groupe dispose d'une visibilité sur son chiffre d'affaires redevances à horizon 2022 grâce à son carnet de commandes à fin juin 2018. En l'absence de reports ou annulations significatifs de commandes, celui-ci correspond à un chiffre d'affaires de 554 millions d'euros sur la période 2018-2022 (228 millions d'euros en 20186, 201 millions d'euros en 2019, 102 millions d'euros en 2020, 22 millions d'euros en 2021 et 1 million en 2022).

Sur la base de ces éléments, le Groupe confirme ses objectifs pour l'exercice 2018, soit :

un chiffre d'affaires consolidé 2018 dans une fourchette de 235 à 250 millions d'euros.
un EBITDA consolidé 2018 dans une fourchette de 145 à 155 millions d'euros,
un montant de dividende, au titre de l'exercice 2018, au moins équivalent à celui versé au titre des exercices 2015, 2016 et 2017 et, au titre de l'exercice 2019, un taux minimum de distribution de dividendes de 80% du résultat net social distribuable.

Acompte sur dividende

Le Conseil d'Administration du 26 juillet 2018 a décidé la distribution d'un acompte sur dividende de 1,33 euro par action au titre de l'exercice 2018, payable en numéraire selon le calendrier suivant :

26 septembre 2018 : date de détachement du dividende
28 septembre 2018 : date de paiement.

Commentant ces résultats, Philippe Berterottière, Président-directeur général de GTT, a déclaré : "Le premier semestre 2018 a été caractérisé par la croissance du marché du GNL, avec un niveau très satisfaisant de commandes de méthaniers, qui confirme les tendances amorcées l'année dernière. Dans le domaine du GNL carburant, les succès enregistrés par GTT ont confirmé l'attrait des armateurs pour ses technologies à membranes. Après la commande de 9 porte-conteneurs géants de CMA CGM enregistrée en fin d'année dernière, le Groupe a obtenu en janvier une commande d'un navire avitailleur qui sera opéré par TOTAL pour alimenter en GNL ces porte-conteneurs. Début juillet, GTT a obtenu un succès important avec la commande de cuves GNL destinées au futur brise-glace de croisière de PONANT. GTT aura dans ce cas précis la responsabilité de la construction des cuves, offrant ainsi à ses partenaires une véritable solution clé-en-mains.
Au plan financier, les efforts réalisés sur les coûts en 2017 nous permettent de piloter au plus près les effets liés à l'augmentation de l'activité. Ces éléments nous conduisent à confirmer nos perspectives de chiffre d'affaires, d'EBITDA et de dividende pour l'ensemble de l'exercice 2018."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.