GTT : qui pour reprendre la participation d'Engie ?

GTT : qui pour reprendre la participation d'Engie ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 novembre 2020 à 12h18

Dans le sillage du marché, GTT remonte de 1,2% à 82 euros à la mi-journée. Oddo BHF revient sur la décision d'Engie de se séparer de ses 40,4% au capital du spécialiste des systèmes de confinement à membrane pour le transport du gaz, "par le biais d'un processus de vente formel à un tiers (ou) par une vente sur les marchés". Reste désormais à trouver un repreneur alors qu'aucune information à ce sujet n'a filtré.

Pour le broker, le profil des pétroliers n'est pas le plus probable car le gaz, restant une énergie carbonée, ne faciliterait pas les objectifs affichés par les pétroliers (pour rappel Total était sorti de GTT). D'autres acteurs énergéticiens ? Des chantiers navals ? Cela reviendrait à vendre la technologie à des compétiteurs. Des sociétés de services parapétrolières (E&C ?), ce n'est pas forcément leur priorité actuelle (financement...). Des groupes de private-equity pourraient être intéressés compte tenu de la qualité des actifs et des retours sur capitaux employés (Temasek a été actionnaire jusque 2017). Se pose également la question de la nationalité du repreneur. Est-ce que GTT est considéré comme un actif stratégique ? Auquel cas, des acteurs types BPI et IFP pourraient être intéressés...

En attendant d'y voir plus clair, le broker considère que tout repli peut être mis à profit pour se positionner sur une société de très grande qualité, qui depuis le début d'année a prouvé sa résilience (-4% en 2020) avec une forte visibilité (backlog jusque 2025), une structure de coût flexible (marge d'EBITDA 60% et marge nette de 50%), des ROCE sans commune mesure et un P/O de plus de 80% garanti. L'analyste est à l''achat' sur le titre qui figure dans sa liste 'Convictions Midcap'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.