Guerbet annonce un partenariat avec le CHUV et le CTE de Lausanne pour le lancement d'une étude clinique

Guerbet annonce un partenariat avec le CHUV et le CTE de Lausanne pour le lancement d'une étude clinique©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 13 avril 2018 à 07h55

Guerbet, spécialiste mondial des produits de contraste et solutions pour l'imagerie médicale, annonce un partenariat avec le Service de Diagnostic et de Radiologie Interventionnelle du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) de Lausanne et le Centre des Thérapies Expérimentales (CTE) de Lausanne pour le lancement d'une étude visant à évaluer les effets activateurs de la chimio-embolisation conventionnelle (cTACE) au Lipiodol(R) sur l'immunité de patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire (CHC).

Le carcinome hépatocellulaire, seconde cause de mortalité liée au cancer dans le monde.

Avec près de 800.000 nouveaux cas par an dans le monde, le CHC, tumeur primaire du cancer du foie responsable de plus de 700.000 décès par an dans le monde, affiche un des plus hauts taux d'incidence dans les pays occidentaux. Cancer primitif du foie le plus courant, il résulte la plupart du temps d'une pathologie hépatique sous-jacente aux causes variées (hépatite B et C, cirrhose alcoolique, stéato-hépatite non alcoolique).

La cTACE, possible activatrice du système immunitaire anti-tumoral

La cTACE est le traitement de référence pour les patients atteints de CHC au stade intermédiaire, et a démontré un gain significatif sur la survie des patients en comparaison à un traitement palliatif de soutien. Néanmoins, et malgré les progrès apportés par les nouvelles pratiques médicales, il existe un besoin urgent de développer de nouvelles thérapies pour lutter contre cette pathologie ayant un mauvais pronostic.

Parmi les récentes innovations, les immunothérapies, visant à stimuler ou à restaurer les réponses immunitaires qui luttent spécifiquement contre la tumeur, suscitent particulièrement l'intérêt et font l'objet de plusieurs essais cliniques pour le traitement du CHC. Par ailleurs, la prise en charge moderne des cancers repose - dans la plupart des types tumoraux - sur l'association de plusieurs traitements - séquentiellement ou simultanément - afin d'obtenir un effet additif, et même parfois synergique des traitements. La promesse de combiner les traitements locaux, comme la cTACE, et les immunothérapies systémiques repose sur l'amélioration de la tolérance et de l'efficacité individuelle des traitements.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU