Guerre commerciale : les technos préparent leur départ de Chine !

Guerre commerciale : les technos préparent leur départ de Chine !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 17 juin 2019 à 22h50

La menace de taxes sur la totalité des importations chinoises, peut-être dès ce été, pousse les entreprises américaines à déplacer leur production vers d'autres pays asiatiques.

Intel, Apple, Alphabet... Les géants américains de la "tech" préparent déjà un "Plan B" au cas où les Etats-Unis appliqueraient leur menace de taxer lourdement la totalité des produits importés de Chine. Pour autant, les entreprises n'envisagent pas de rapatrier des activité industrielles aux Etats-Unis, comme le réclame Donald Trump... La meilleure option serait pour elles de déplacer une partie de leur production dans des pays d'Asie qui ne subissent pas de taxes d'importation...

Le directeur général d'Intel, Bob Swan a indiqué dimanche que le fabricant de semi-conducteurs envisageait de déplacer une partie de sa chaîne d'approvisionnement hors de Chine dans le cadre de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Foxconn peut produire les iPhones ailleurs qu'en Chine

Intel ne croit pas que les droits de douane sont "un moyen efficace de mener le commerce mondial", a déclaré le CEO d'Intel dans un entretien à 'Bloomberg TV', encourageant l'administration Trump à renouer un dialogue constructif avec Pékin. Intel a déjà nettement réduit, en avril dernier, ses prévisions de ventes pour 2019 en citant des vents contraires liés à la Chine.

De son côté, Apple a clairement laissé entendre, via son principal sous-traitant, le taiwanais Foxconn, qu'il produirait ses iPhones hors de Chine si des taxes d'importation leur étaient appliquées à leur entrée aux Etats-Unis. Un dirigeant de Foxconn a ainsi affirmé en fin de semaine dernière que le groupe disposait de suffisamment de capacités dans d'autres pays que la Chine pour y déplacer la production de tous les produits Apple destinés au marché américain.

Les cartes mères d'Alphabet déjà relocalisées à Taiwan ?

La maison mère de Google, Alphabet, serait d'ores et déjà en train de déplacer la production de ses thermostats Nest et de ses serveurs pour centres de données hors de Chine, afin d'éviter les droits de douane ainsi que l'hostilité croissante des autorités chinoises...

La fabrication de la plupart des cartes mères destinées à ses serveurs serait d'ailleurs déjà relocalisée à Taiwan, selon des sources citées par 'Bloomberg'.

Aux Etats-Unis, les services du représentant américain au Commerce (USTR) ont officiellement lancé ce lundi une consultation auprès d'entreprises américaines sur le projet de taxer plus de 300 Mds$ de produits chinois importés supplémentaires (ce qui équivaudrait à taxer 100% des importations de Chine).

Washington pourrait taxer 100% des produits chinois dès le 2 juillet

Cette consultation prendra fin le 25 juin. L'administration Trump devra ensuite attendre un délai légal de 7 jours avant de relever les tarifs douaniers, au plus tôt le 2 juillet donc. Washington pourrait agir rapidement en ce sens en cas d'échec de la rencontre prévue fin juin entre Donald Trump et Xi Jinping lors du sommet du G20 à Osaka.

Sans attendre cette consultation, les dirigeants de plus de 600 entreprises et associations professionnelles de tous les secteurs, ont envoyé une lettre à Donald Trump en fin de semaine dernière pour l'appeler à une résolution rapide du conflit via un accord.

"Des droits de douane de 25% sur des importations supplémentaires de 300 Mds$" supplémentaires, comme le souhaite Donald Trump, "entraîneraient la perte de plus de deux millions d'emplois aux Etats-Unis", ainsi qu'une réduction de valeur du PIB américain de 1,0% et une perte de confiance des investisseurs sur les marchés", ont notamment mis en garde les représentants du secteur privé dans cette missive restée pour l'instant sans réponse de la Maison Blanche...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.