Guy Degrenne va remettre le couvert à Vire

Guy Degrenne va remettre le couvert à Vire©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 06h42

La nette baisse du chiffre d'affaires semestriel de Guy Degrenne, annoncée au mois d'octobre dernier, a eu des conséquences sur les résultats, sans surprise. Le groupe est toujours en pleine restructuration industrielle et commerciale. Il a un an de visibilité pour améliorer sa situation.

Les ventes du groupe normand pour le premier semestre fiscal clos le 30 septembre dernier ont atteint 32,9 millions d'euros, ce qui marque une contraction de -18,5% en glissement annuel sur une base comparable. L'Ebitda, -0,1 ME un an plus tôt, s'est dégradé à -2,5 ME, tandis que la perte opérationnelle courante a doublé à -3,3 ME. Quant à la perte nette, elle se creuse à -6,9 ME. La direction précise que l'alourdissement des pertes sur le semestre était attendu au regard des restructurations entamées dans l'entreprise. Le déficit est accru par 2,2 ME de dépenses exceptionnelles liées à la réorganisation et à la fermeture de plusieurs points de vente et de l'usine de Thaïlande. Le cash-flow libre se dégrade à -4,4 ME, compte tenu de la baisse d'activité et de l'effet saisonnier. Guy Degrenne affiche une dette nette en hausse à 8,9 ME, soit 25,9% de ses capitaux propres (34,5 ME). La dette financière ressort à 13,6 ME et la trésorerie à 4,7 ME.

Production renforcée dans le fief normand

Depuis la clôture du semestre, le groupe a remboursé ses dettes bancaires françaises au titre des lignes de crédit à moyen terme (3,3 ME), grâce aux fonds mis à disposition par l'actionnaire majoritaire Diversita. Ce dernier s'était engagé en juillet à apporter les fonds nécessaires au fonctionnement de l'entreprise pendant 12 mois, à concurrence de 10 ME (dont les 3,3 ME précités). Guy Degrenne ne sera pas en mesure de renouer avec l'équilibre opérationnel sur l'exercice en cours, comme il l'avait déjà révélé il y a quelques semaines. Néanmoins, le résultat opérationnel avant amortissement et hors éléments exceptionnels de l'exercice sera en amélioration. Les ressources sont suffisantes pour faire face aux 120 prochains mois. Enfin, Guy Degrenne prévoit, dans le cadre de sa stratégie, de renforce sa production dans l'hexagone et de réindustrialiser sont site historique normand de Vire. Ce plan sera présenté au conseil d'administration au cours du premier trimestre 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.