Hexaom : tourne à bas régime

Hexaom : tourne à bas régime©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 avril 2020 à 13h17

Le constructeur de maisons individuelles Hexaom remonte de 3,6% à 25,50 euros ce jeudi, alors que le groupe observe actuellement un maintien d'au moins 15 à 20% de l'activité sur ses chantiers... "L'activité commerciale, très pénalisée dans les premiers jours de confinement avec une chute marquée des contacts, se redresse progressivement. Les bureaux d'études sont en grande partie opérationnels et préparent la reprise d'activité post-confinement", annonce le groupe.
Pour les équipes sur site, les protocoles de distanciation sociale et les mesures de santé spécifiques sont strictement appliqués. En outre, et en accord avec les instances représentatives du personnel, le groupe a demandé à ses salariés de prendre une semaine de congés pendant la période de confinement et a recours au dispositif d'activité partielle.

Les engagements de dépenses et prévisions d'investissements ont été revus... Certains projets, tels que la signature électronique des contrats de vente, particulièrement importants dans la période actuelle, ont été accélérés tandis que d'autres ont été suspendus.
Hexaom rappelle disposer d'une structure financière très saine, avec un faible endettement et une trésorerie solide. A fin 2019, la trésorerie active s'établissait à 130,3 ME et le carnet de commandes élevé représente plus d'une année de chiffre d'affaires.

Face à cette situation exceptionnelle, le Conseil d'Administration du groupe a décidé de ne pas proposer le versement du dividende de 1,10 euro par action initialement prévu au titre de l'exercice 2019. L'Assemblée Générale des actionnaires se déroulera quant à elle comme prévu le 26 mai 2020, probablement à huis clos... "La situation financière est saine, la génération de cash est bonne et la valorisation attrayante, même avec notre scénario dégradé (3,3x EV/EBITDA 20, 4,2x EV/EBIT)" commente Portzamparc qui vise un cours de 45 euros en restant à l'achat sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.