HSBC : chute des profits, les provisions pour créances douteuses s'envolent

HSBC : chute des profits, les provisions pour créances douteuses s'envolent
HSBC logo banque

Boursier.com, publié le lundi 03 août 2020 à 08h28

Nouveau trimestre très difficile pour HSBC. Le géant bancaire a raté le consensus sur les trois mois clos fin juin, notamment pénalisé par l'envolée de ses provisions pour créances douteuses. Le profit ajusté est ainsi ressorti à 2,59 milliards de dollars contre 6 Mds$ un an plus tôt et 2,94 Mds$ de consensus alors que les revenus ont atteint 13,15 Mds$ contre 12,78 Mds$ de consensus. Les revenus du segment de 'banque de patrimoine et personnelle' ont chuté de 12% au cours de la période, tandis que la division 'banque commerciale' a enregistré une baisse de ses recettes de 14%. A l'inverse, la division de 'marchés' a vu ses revenus bondir de 24%.

"Notre performance du premier semestre a été affectée par la pandémie de Covid-19, la baisse des taux d'intérêt, l'augmentation du risque géopolitique et l'accroissement de la volatilité des marchés", a déclaré le directeur général de la banque, Noel Quinn. Le ratio CET1 atteint 15% contre 14,7% à fin 2019.

HSBC estime désormais que ses provisions pour créances douteuses pourraient atteindre 13 Mds$ sur l'année, contre 8 Mds$ envisagés précédemment. Elles ont grimpé à 3,83 Mds$ sur le trimestre clos fin juin. Face à cette situation, la banque envisage maintenant d'accélérer ses plans de restructuration annoncés en février et de prendre des mesures supplémentaires pour consolider ses performances.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.