HSBC : la cession de la banque de détail en France se précise

HSBC : la cession de la banque de détail en France se précise
Cette annonce n'est pas sans ternir l'image de la banque. Elle assure cependant mettre tout en oeuvre pour protéger les données personnelles de ses clients.

Boursier.com, publié le lundi 09 décembre 2019 à 21h43

La cession de la banque de détail de HSBC en France, qui fait l'objet de rumeurs depuis plusieurs mois, semble se préciser. Selon le site internet des 'Echos', la direction de la banque sino-britannique en France a indiqué lundi après-midi aux représentants du personnel que la cession de l'activité banque de détail devenait une priorité pour le groupe.

La filiale du groupe sino-britannique se tiendrait ainsi prête dès mardi à entamer des discussions avec les candidats, français et étrangers, qui ont manifesté leur intérêt ces derniers mois pour l'activité banque de détail, a précisé lundi soir le quotidien britannique.

La cession de l'activité banque de détail "était présentée comme le plan B auparavant ; c'est désormais officiellement le plan A", a commenté un syndicaliste présent à la réunion, cité par 'Les Echos".

Outre la banque pour les particuliers, le groupe aurait aussi inclus l'activité des petites entreprises dans la corbeille. Un périmètre qui concerne environ 4.000 salariés.

Un vaste plan de réorganisation en cours au niveau mondial

Interrogée par 'Les Echos', HSBC France s'est contentée de confirmer qu'elle était "en train de procéder à un examen stratégique de ses activités de banque de détail en France. Nous étudions actuellement toutes les options et l'examen est toujours en cours, aucune décision n'ayant été prise".

Selon plusieurs sources, la direction aurait fixé la fin avril comme échéance ultime pour prendre une décision sur l'avenir de l'activité banque de détail. Si aucune offre ne convainc le groupe, l'option d'un plan de redressement "classique" pourra être poursuivie, avec probablement des restructurations à la clé.

HSBC compte 300 agences en France, dont 250 dédiées à la banque aux particuliers et 50 au marché des entreprises (PME). Le groupe bancaire emploie au total 8.000 collaborateurs en France, tous métiers confondus, dont 3.000 dans la banque de détail.

Au niveau mondial, HSBC, qui a changé brusquement de patron l'été dernier, a entrepris un vaste plan de réorganisation et préparerait la suppression de 10.000 postes dans le monde, visant principalement les activités en Europe, moins rentables que celles en Asie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.