HSBC : le bénéfice fond, les provisions explosent avec la crise

HSBC : le bénéfice fond, les provisions explosent avec la crise
HSBC logo banque

Boursier.com, publié le mardi 28 avril 2020 à 08h32

Premier trimestre très compliqué pour HSBC. Le géant bancaire a vu son bénéfice fondre de moitié sur la période alors que ses provisions pour créances douteuses ont atteint leur niveau le plus élevé depuis neuf ans sur fond de crise du Covid-19. Le profit ajusté est ressorti à 3,04 milliards de dollars contre 4,37 Mds$ de consensus alors que les revenus ont atteint 13,7 Mds$ (-5,1%). Le ratio CET1 est ressorti à 14,6% contre 14,3% un an plus tôt.

The economic impact of the coronavirus pandemic on our customers has been the main driver of the change in our financial performance since the turn of the year, but we are supporting them from a position of strength. See our full first-quarter results: https://t.co/Cha5Szl3iu pic.twitter.com/jGbbVwRRjB
- HSBC (@HSBC)

La banque basée à Londres a souligné que les créances douteuses pourraient atteindre entre 7 et 11 Mds$ cette année, ce qui entraînerait une "rentabilité sensiblement plus faible" en 2020, qui sera atténuée seulement en partie par la réduction des dépenses opérationnelles.

"L'impact économique de la pandémie de Covid-19 sur nos clients a été le principal moteur de l'évolution de nos performances financières depuis le début de l'année", affirme Noel Quinn, le nouveau boss de HSBC. "L'augmentation des pertes sur crédits attendues qui en a résulté au premier trimestre a contribué à une baisse importante du bénéfice avant impôts déclaré par rapport à la même période de l'année dernière".

Compte tenu de la crise, l'établissement a repoussé certaines parties de son plan de restructuration annoncé en février dernier, ce qui devrait se traduire par de moindres pertes d'emplois qu'anticipé auparavant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.