HSBC pourrait supprimer 10.000 emplois supplémentaires

HSBC pourrait supprimer 10.000 emplois supplémentaires
HSBC logo banque

Boursier.com, publié le lundi 07 octobre 2019 à 08h33

Le secteur bancaire européen pourrait encore perdre des milliers d'emplois. 'Selon les informations du Financial Times', HSBC Holdings pourrait supprimer jusqu'à 10.000 postes additionnels afin de réduire davantage ses coûts. Les dirigeants pourraient officialiser ces coupes d'effectifs lors de la présentation des résultats trimestriels de la banque prévue ce mois-ci. HSBC, qui emploie environ 238.000 personnes, est actuellement dirigé par Noel Quinn, qui a remplacé de façon intérimaire John Flint, resté seulement 18 mois à la tête de l'établissement.

"Nous savons depuis des années que nous devons faire quelque chose au sujet de nos coûts de fonctionnement, dont la composante la plus importante concerne les employés", a indiqué une source anonyme au quotidien financier. "On se demande pourquoi nous avons autant de gens en Europe alors que nous avons des rendements à deux chiffres dans certaines parties de l'Asie".

Concentrée sur le continent asiatique où elle réalise près de 80% de ses bénéfices, la société pourrait ainsi réduire un nombre important de postes en Europe voire aux Etats-Unis. Ewen Stevenson, directeur financier de HSBC, a déclaré en août que les rendements de la banque en Europe étaient "inacceptables", alors qu'aux États-Unis, l'objectif de rendement fixé pour l'année prochaine ne sera pas atteint.

Cette information intervient après que le prêteur eut annoncé l'élimination d'environ 4.000 emplois cette année. Outre le contexte généralisé de taux bas, HSBC est également affecté par l'escalade de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, les incertitudes liées au Brexit ainsi que les graves troubles sur son marché clé de Hong Kong.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.