HSBC : résultats meilleurs que prévu, retour du dividende envisagé

HSBC : résultats meilleurs que prévu, retour du dividende envisagé©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 27 octobre 2020 à 08h12

Un peu de baume au coeur pour les actionnaires de HSBC. L'établissement financier, dont le titre est tombé le mois dernier à Hong Kong sur un niveau plus observé depuis 25 ans, pourrait verser un dividende 'limité' si le secteur reçoit le feu vert du régulateur. La banque sino-britannique a dévoilé des comptes trimestriels supérieurs aux attentes du marché et s'attend à ce que ses pertes pour créances douteuses se situent dans la partie inférieure de la fourchette de 8 à 13 milliards de dollars annoncée précédemment. Les ratios de fonds propres et de liquidité du groupe se sont également renforcés au cours du trimestre malgré les conditions économiques difficiles.

Le bénéfice ajusté avant impôts a reculé de 21% à 4,3 milliards de dollars sur les trois mois clos fin septembre contre un profit de 2,8 Mds$ attendu par le marché. Le résultat net a fondu de 54% à 1,36 Md$ pour des revenus en repli de 11% à 1,9 Mds$. La marge d'intérêt nette ("NIM") ressort à 1,20%, en baisse de 36 points de base.

Our third-quarter results published today show the progress we're making in adapting our business model to the low interest-rate environment. See the three strategic areas where we're intensifying our focus: https://t.co/kZWA98FliZ pic.twitter.com/pdpg6L03No
- HSBC (@HSBC)

Noel Quinn, directeur général du groupe, a déclaré : "ces résultats étaient prometteurs dans un contexte où les effets de Covid-19 sur l'économie mondiale se poursuivent. Je suis satisfait de la diminution significative des pertes de crédit au cours du trimestre, et nous progressons à un rythme qui nous permet d'adapter notre modèle d'entreprise à un environnement de taux d'intérêt bas prolongé. Nous accélérons la transformation du groupe, en déplaçant notre attention des lignes d'activité sensibles aux taux d'intérêt vers les activités génératrices de commissions, et en réduisant davantage nos coûts d'exploitation".

HSBC a lancé en février dernier un plan de restructuration drastique qui passe notamment par l'élimination de plus de 35.000 emplois à moyen terme. Le groupe prévoit de réduire ses coûts plus profondément qu'auparavant, en visant une baisse de la base de coûts annuels supérieure à l'objectif de 31 milliards de dollars fixé pour 2022. Il prévoit également de dépasser son objectif de réduction des actifs pondérés en fonction des risques de 100 milliards de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.