HSBC : vers un plan de restructuration encore plus drastique

HSBC : vers un plan de restructuration encore plus drastique
HSBC logo banque

Boursier.com, publié le mardi 26 mai 2020 à 08h42

Un plan drastique déjà 'has been' ? Trois mois après l'annonce d'une restructuration historique, HSBC pourrait devoir aller plus loin alors que la pandémie de Covid-19 est depuis passée par là. En février, la banque britannique, très présente en Asie, avait fait part de son intention de supprimer 35.000 emplois, de diminuer ses coûts de 4,5 milliards de dollars ainsi que d'alléger 100 milliards de dollars d'actifs pondérés par le risque en réduisant ses activités et sa banque d'investissement aux États-Unis et en Europe.

Selon les indiscrétions du 'Financial Times', le Conseil de l'établissement financier fait maintenant pression sur les dirigeants pour qu'ils relancent la révision et envisagent des changements encore plus radicaux. Il s'agirait notamment de nouvelles réductions ou même d'une éventuelle vente des activités aux États-Unis, du réseau de distribution en France et des activités dans des pays non stratégiques plus petits.

Déjà affecté par le contexte généralisé de taux bas, HSBC a également été pénalisé par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, par les graves troubles sur son marché clé de Hong Kong et donc, désormais, par les effets de la crise liée à la pandémie de coronavirus.

Il y a quelques semaines, la banque a lancé un avertissement sur ses résultats après avoir fait état d'unbénéfice trimestriel imposable réduit de moitié en raison notamment d'une hausse des provisions pour créances douteuses. Ces dernières pourraient atteindre entre 7 et 11 milliards de dollars sur l'année. HSBC a en outre indiqué que la pandémie allait mettre sous pression son produit net bancaire alors que l'activité des clients diminue et que la baisse des taux d'intérêt pèse sur les marges.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.