I.Ceram : creuse légèrement ses pertes en 2017

I.Ceram : creuse légèrement ses pertes en 2017
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 22 mars 2018 à 18h03

La société I.Ceram fait état d'une légère dégradation de ses résultats annuels, dans un contexte d'investissements soutenus. Sur 2017, le chiffre d'affaires atteint 1.479 KE issu principalement des produits historiques qui enregistrent sur l'année une baisse de 10,5% des tarifs par la sécurité sociale. Le chiffre d'affaires ne reflète qu'en partie la dimension de l'activité commerciale comprenant le commissionnement à la vente des prothèses de genou. En intégrant le chiffre d'affaires de ces ventes réalisées auprès des centres chirurgicaux concernés, l'activité 2017 ressort à 1.612 KE, en augmentation de 5,7% par rapport à l'exercice clos le 31 décembre 2016.

Le Résultat d'Exploitation s'inscrit à -2.125 KE contre - 1.716 KE en 2016 à la suite de l'augmentation des charges d'exploitation liée au renforcement des équipes (nouveaux recrutements et plein effet de ceux de 2016) et à la mise en service des centres d'usinage par ultra-sons (crédits-baux). Les investissements soutenus en R&D permettent à I.Ceram de bénéficier d'un montant total de CIR/CII de 481 KE contre 140 KE en 2016. Le résultat net après impôt de l'ensemble consolidé ressort pour sa part à - 2.157 KE fin 2017 contre -1.895 KE un an plus tôt.

Côté bilan, I.Ceram affiche une structure financière toujours solide avec une trésorerie disponible à fin décembre 2017 de 2.407 KE pour 6.437 KE de capitaux propres, portant ainsi le gearing à - 8% (endettement net/fonds propres).

Point sur les perspectives

Les investissements opérés au cours de l'exercice vont permettre à I.CERAM d'accompagner la commercialisation, sur l'Europe, de son implant sternal Ceramil non chargé, qui devrait prochainement obtenir le marquage CE. Cet implant nouvelle génération a déjà été utilisé sur douze patients (dix, dans sa version non-chargée et deux, dans sa version chargée en antibiotiques) et ne fait état d'aucun rejet ou infection.

Afin d'aller plus loin, un protocole de recherche biomédicale étudiant l'implantation de sternums chargés en gentamicine devrait être initié prochainement. En parallèle de cette étude, I.Ceram va déposer une demande de marquage CE pour cet implant sternal chargé en antibiotiques.

Le développement avec succès d'un implant pouvant remplacer tout ou partie d'un os infecté avec une ostéo-intégration remarquable, incite les équipes R&D à intensifier leurs recherches afin de fournir une solution pour le traitement des métastases osseuses. Pour se faire, I.Ceram va dès 2018 constituer un Comité scientifique dédié à l'oncologie afin de maîtriser l'ensemble des paramètres techniques et médicaux.

L'étude clinique sur l'implant chargé qui sera lancée au cours de l'exercice 2018, permettra de démontrer les qualités et les avantages de cette technologie, notamment au niveau toxicité dans le sang. En effet, la capacité à relarguer un principe actif directement au coeur du squelette et de l'infection permet de réduire significativement le taux d'antibiotique ou de toute autre substance active dans le reste du corps. Ce savoir-faire est un atout majeur dans le traitement des métastases osseuses, très difficiles à éradiquer et dont les médications actuelles sont lourdes et invasives (chimiothérapie, radiothérapie,...).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.