Icade : acquisition d'un établissement de santé en Normandie

Icade : acquisition d'un établissement de santé en Normandie©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 18 décembre 2017 à 18h19

Une 5ème opération de croissance externe pour Icade Santé en 2017... La filiale d'Icade à 56,51% annonce ce lundi avoir acheté les murs de la Clinique médico-chirurgicale de l'Europe à Rouen pour un montant de 87,2 millions d'euros (droits inclus).

Avec 370 lits et places et une superficie de 23 .00 m2, la Clinique de l'Europe est l'un des principaux établissements de santé de Normandie. A l'occasion de cette acquisition, Icade Santé a signé un nouveau bail de douze ans fermes, avec le groupe Vivalto Santé, 4ème acteur dans le domaine de l'hospitalisation privée en France.

Le rendement de cet investissement est en ligne avec le rendement de marché pour des actifs comparables, précise Icade dans son communiqué.

Avec cette transaction, qui s'inscrit dans le plan de développement de la société, Icade Santé conforte son leadership en immobilier de santé en France avec un portefeuille composé dorénavant de 100 actifs.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Icade : acquisition d'un établissement de santé en Normandie
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Migrants : des maires, dont Juppé et Aubry, dénoncent un manque de moyens
    Statut : refusé Il y a 22 heures le 17 12 2017 à 13 44

    heureusement que notre constitution est dotée du principe de précaution et face aux manques de moyens dont se plaignent les maires quant à l'accueil des migrants il faut stopper leur arrivée sur notre sol pour éviter de les placer dans une situation à risques.

    Si notre pays n'était classé dans une liste comme " enfer fiscal" il serait certainement possible de demander encore plus aux contribuables mais dans la situation actuelle , c'est prendre des risques d'explosion .

    Enfin moi ce que j'en dis.

    le 17 12 2017 à 13 44

    heureusement que notre constitution est dotée du principe de précaution et face aux manques de moyens dont se plaignent les maires quant à l'accueil des migrants il faut stopper leur arrivée sur notre sol pour éviter de les placer dans une situation à risques.

    Si notre pays n'était classé dans une liste comme " enfer fiscal" il serait certainement possible de demander encore plus aux contribuables mais dans la situation actuelle , c'est prendre des risques d'explosion .

    Enfin moi ce que j'en dis.