"Il n'y a pas d'échéance de dette avant 2023" pour CGG (Moody's)

"Il n'y a pas d'échéance de dette avant 2023" pour CGG (Moody's)
Entré en flotte en 2011, l'Oceanic Sirius est un sistership de l'Ocanic Vega.

Boursier.com, publié le mercredi 14 mars 2018 à 08h08

La notation crédit de CGG a été fixée à B3 par Moody's, c'est-à-dire six crans en-deçà de la catégorie d'investissement. La perspective d'évolution est stable. L'agence explique que la note reflète un bilan allégé et une dette réduite après la lourde restructuration financière. Moody's n'attend qu'une reprise modeste du marché de la sismique cette année, tirée par les équipements. Il n'y a pas d'échéance de dette avant 2023, ce qui est un élément important pour la notation au regard de conditions sectorielles toujours difficiles, écrit l'agence, qui s'attend à un cash-flow libre négatif de l'ordre de -150 M$ cette année. Le contexte de marché sera par ailleurs facilité par la sortie de Schlumberger du secteur de la sismique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - "Il n'y a pas d'échéance de dette avant 2023" pour CGG (Moody's)
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé Il y a 4 minutes
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    -140- fois censuré-repassé
    La censure ORANGE, continue! 140 fois censuré repassé! Ce n'est surement pas une lecture hâtive du commentaire, ou un traitement égal pour tous, mais bien une méthode pour museler toute opposition à la nouvelle religion, à la droite dure, au patronat, et au fn! Et histoire de bien compléter les mesures d'ostracisme, régulièrement, ce sujet, et seulement ce sujet, est "gelé": impossible de repasser pendant un certain temps! Cette attitude antidémocratique ne peut que nuire à ORANGE, ex France Telecom! Cette société serait bien avisée d'envoyer les petits dictateurs en puissance qui abusent de leur petit pouvoir, en formation de déontologie. Je repasse mes avis autant de fois que nécessaire! Je suis Picardo-Breton! Vous connaissez les proverbes? Quand je suis certain de mon bon droit, je ne lâche rien!