Iliad flambe après une publication jugée rassurante

Iliad flambe après une publication jugée rassurante©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 novembre 2018 à 13h40

Dans un marché qui revient proche de l'équilibre en début d'après-midi, Iliad accroît ses gains, avec un titre qui grimpe désormais de près de 9% à 108,5 euros. Si l'opérateur a continué de perdre des clients, à la fois dans le mobile et dans le fixe, au troisième trimestre, les investisseurs préfèrent se focaliser sur l'amélioration de la tendance. Les revenus du groupe sur la période sont par ailleurs ressortis globalement conformes aux attentes du marché (+1,7% à 1,24 milliard d'euros) à la faveur de la contribution de 46 millions d'euros de l'Italie, où l'opérateur compte désormais 2,23 millions d'abonnés quatre mois après son lancement.

"La croissance du chiffre d'affaires, qui est redevenue positive au troisième trimestre, a vocation à s'accélérer sur les trimestres à venir", a assuré Thomas Reynaud, estimant que 2019 devrait être "l'année du rebond pour l'opérateur".

Nouvelles pertes de clients

Dans le détail, Free a perdu 90.000 abonnés mobiles sur les trois mois clos fin septembre, contre 200.000 au trimestre précédent, mais les pertes se sont concentrées sur ses plus petits forfaits. Le marché tablait toutefois sur des exils limités à 45.000. Même situation dans le fixe, où les départs de clients ont été moins nombreux qu'au trimestre précédent (-14.000), tandis que ses recrutements dans la fibre ont atteint un record sur la période avec 100.000 nouveaux abonnés.

Le redressement des revenus rassure

Du côté des analystes, le Credit Suisse réduit sa cible de 130 à 120 euros tout en restant 'neutre', alors que la SocGen et HSBC confirment leur conseil 'achat' en visant respectivement 203 et 170 euros. Ce dernier évoque des revenus rassurants étant donné que l'entreprise continue à voir partir des clients. Le rythme de pertes d'abonnés ralentit par rapport au deuxième trimestre malgré une fin de T3 très difficile alors que la concurrence des prix en France était à son apogée. La nouvelle approche commerciale commence à porter ses fruits, selon le courtier.

Raymond James (à 'surperformer') croit que le titre pourrait enfin se redresser compte tenu de la ré-accélération de la croissance des revenus à la faveur du succès de la nouvelle Freebox en France et en Italie, ainsi qu'au retour de la croissance des bénéfices et des FCF grâce à la hausse des recettes et à la réduction des coûts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.