Iliad, une dynamique à restaurer après la chute du titre

Iliad, une dynamique à restaurer après la chute du titre
Xavier Niel, fondateur d'Iliad, maison mère Free

Boursier.com, publié le mercredi 14 mars 2018 à 10h31

Iliad a perdu 10% hier après avoir déçu sur ses résultats 2017, qui tendent à démontrer que le trublion des télécoms français est en train de rentrer dans le rang, après avoir longtemps chamboulé le marché. Le modeste rebond technique de 0,6% enregistré ce matin, qui ramène l'action à 178,60 euros, confirme une certaine méfiance vis-à-vis du dossier. On ne signale cependant pas de modifications de recommandations chez les analystes, mais certains objectifs ont été révisés en baisse. C'est par exemple le cas chez RBC Capital, qui reste à surperformance mais qui réduit de 240 à 230 euros sa cible. Chez le Crédit Suisse aussi, neutre avec un objectif ramené de 190 à 170 euros.

L'Italie et la consolidation en toile de fond

Le quatrième trimestre était un peu juste au niveau des résultats, note ce matin Giovanni Montalti chez UBS, même s'il réitère sa recommandation à l'achat et son objectif de 267 euros, parmi les plus élevés de la place. Et si les prévisions du groupe ne devraient pas bouleverser le consensus, le spécialiste a noté des éléments lors de la conférence de présentation qui laissent penser que la génération de cash-flow pourrait être un peu moins favorable que prévu, la faute notamment à des besoins d'investissements accrus. Mais pour UBS, le scénario de long terme reste intact avec des relais en Italie pour le lancement de l'offre mobile et en France avec le thème de la consolidation sectorielle (passage de quatre à trois opérateurs) qui reste d'actualité même si elle n'est plus sous le feu des projecteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.