Inde / Eco : triste record

Inde / Eco : triste record
Inde drapeau

Boursier.com, publié le lundi 31 août 2020 à 15h52

L'Inde n'y échappe pas. Le sous-continent a enregistré une chute historique de son PIB au deuxième trimestre, plombé par la mise à l'arrêt de son économie pour faire face à la pandémie de Covid-19. D'après les données officielles, le PIB s'est contracté de 23,9% sur les trois mois clos fin juin, un chiffre sans précédent depuis la création de cette statistique en 1996, et une baisse record au niveau mondial. Le consensus 'Bloomberg' tablait sur un plongeon de 18%.

"Le triste bilan trimestriel du PIB confirme le coût substantiel que le dur confinement et le manque de soutien fiscal ont infligé à l'économie", affirme Priyanka Kishore, économiste chez Oxford Economics à Singapour. "Alors que le début du trimestre en cours a probablement bénéficié d'un coup de pouce post-lockdown, ces gains risquent déjà d'être perdus dans le contexte de la pandémie en cours et de l'hésitation de New Delhi à ouvrir les robinets budgétaires".

L'Inde est la troisième nation la plus touchée au monde par la pandémie de Covid-19 avec près de 4 millions de cas dans un pays de 1,3 milliard d'habitants. La combinaison de mesures monétaires et fiscales prises jusqu'à présent pour soutenir l'économie n'empêchera pas celle-ci de glisser vers sa première récession annuelle depuis quatre décennies. Avant même que la pandémie ne frappe, la troisième économie d'Asie subissait déjà un certain ralentissement sur fond de crise dans son secteur bancaire parallèle qui a nui aux nouveaux prêts et a eu des répercussions sur l'ensemble de la consommation, qui représente environ 60% du PIB.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.