Indice PMI IHS Markit manufacturier solide en juin

Indice PMI IHS Markit manufacturier solide en juin©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 09h52

La forte croissance du secteur manufacturier français s'est poursuivie en juin, le nouvel assouplissement des mesures relatives à la pandémie de Covid-19 ayant favorisé une forte expansion de la production, des nouvelles commandes et de l'emploi, trois indicateurs clés de la conjoncture économique. Toutefois, les fortes perturbations sur les chaînes d'approvisionnement ayant occasionné de nouvelles pénuries de matières premières et de produits semi-finis, les prix payés par les fabricants français ont de nouveau augmenté en juin, incitant ces derniers à relever leurs tarifs. Les prix de vente ont ainsi progressé à un rythme inégalé depuis le début de l'enquête.

La forte croissance du secteur manufacturier français s'est poursuivie en juin, le nouvel assouplissement des mesures relatives à la pandémie de Covid-19 ayant favorisé une forte expansion de la production, des nouvelles commandes et de l'emploi, trois indicateurs clés de la conjoncture économique. Toutefois, les fortes perturbations sur les chaînes d'approvisionnement ayant occasionné de nouvelles pénuries de matières premières et de produits semi-finis, les prix payés par les fabricants français ont de nouveau augmenté en juin, incitant ces derniers à relever leurs tarifs. Les prix de vente ont ainsi progressé à un rythme inégalé depuis le début de l'enquête.

Se repliant légèrement de 59,4 en mai à 59 (58,6 en première estimation), l'Indice des acheteurs PMI IHS Markit - un indice composite établi sur la base de cinq indices individuels (nouvelles commandes, production, emploi, délais de livraison des fournisseurs et stocks des achats) et conçu pour mesurer la performance globale de l'industrie manufacturière - signale de nouveau une forte amélioration de la conjoncture du secteur manufacturier.

Joe Hayes, Senior Economist à IHS Markit, commente ainsi les derniers résultats de l'enquête : "la reprise du secteur manufacturier français s'est poursuivie en fin de deuxième trimestre, les indicateurs relatifs à la demande, l'emploi et les perspectives d'activité préfigurant une évolution positive de la croissance. L'accélération des campagnes vaccinales devrait s'accompagner d'un nouvel assouplissement des restrictions sanitaires, et entraîner un rebond de la demande. On ignore toutefois pendant combien de temps persisteront les fortes perturbations observées sur les chaînes d'approvisionnement depuis le début de l'année. Or, un maintien prolongé de ces difficultés risque d'affecter, à terme, les cadences de production, le marché de l'emploi et les prix".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.