Indices PMI IHS Markit revus en hausse dans la zone euro en septembre

Indices PMI IHS Markit revus en hausse dans la zone euro en septembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 octobre 2020 à 10h02

La croissance de la zone euro s'est approchée de la stagnation en septembre, comme en témoigne l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale qui s'est replié de 51,9 en août à 50,4. S'il s'est redressé par rapport à sa dernière estimation flah (50,1), l'indice affiche toutefois un creux de trois mois et ne signale qu'une très faible expansion du secteur privé de la zone euro. L'indice PMI IHS Markit de l'activité de services signale par ailleurs un retour de la contraction dans le secteur des services dans la région. Après correction des variations saisonnières, l'indice s'est en effet replié de 50,5 en août à 48 (estimation flash à 47,6), affichant ainsi son plus faible niveau depuis mai.

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, commente : "la zone euro a enregistré une croissance presque nulle en septembre, cette tendance faisant craindre une nouvelle contraction au quatrième trimestre. L'Espagne a été particulièrement touchée par la résurgence des cas de Covid-19, l'augmentation du nombre d'infections ayant provoqué de nouvelles perturbations dans la vie quotidienne des habitants. En dehors de la période comprise entre les mois de mars et mai 2020, soit au faîte de la première vague de l'épidémie, le secteur des services espagnol a enregistré, en septembre, sa plus forte contraction depuis novembre 2012. La dégradation de la conjoncture du secteur des services enregistrée en septembre ne s'est toutefois pas limitée à l'Espagne. L'activité des prestataires de services est repartie à la baisse en France et en Irlande tandis qu'elle a enregistré une quasistagnation en Allemagne. Afin d'endiguer la propagation du virus, les gouvernements espagnol et italien ont maintenu des mesures de restriction très strictes, les règles de distanciation sociale s'étant également durcies en France et en Allemagne. L'évolution du secteur des services de la zone euro dépendra principalement de la capacité des pays à contenir la recrudescence du nombre de cas de Covid-19".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.