Inflation : le gouvernement bien loin du compte

Inflation : le gouvernement bien loin du compte©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 août 2018 à 12h22

Le gouvernement va-t-il devoir ajuster ses prévisions d'inflation ? Tout porte à le croire au vu des derniers chiffres publiés par l'Insee.

Depuis janvier, l'indice des prix a progressivement enflé jusqu'à atteindre 2,3% en juillet. Résultat, sur les 7 premiers mois de l'année, l'inflation moyenne a été de 1,7%. Or, le gouvernement a bâti son budget sur une inflation moyenne de 1,1%.

A ce stade de l'analyse, il convient toutefois de préciser que les deux chiffres ne concernent pas exactement le même périmètre puisque les prévisions gouvernementales portent traditionnellement sur des données hors tabac.

Il n'empêche que même en se plaçant à périmètres identiques, le gouvernement reste loin du compte. Depuis le début de l'année, l'inflation moyenne hors tabac a été de 1,5% (avec un pic à 2% le mois dernier).

Concrètement, il faudrait donc un ralentissement brutal de l'inflation pour que la moyenne annuelle ne dépasse pas 1,1%. Selon nos calculs, cela nécessiterait une inflation moyenne de 0,5% sur les 5 derniers mois de l'année.

A ce stade, le pronostic de la Banque de France (BdF) apparaît beaucoup plus réaliste. Dans ses prévisions de juin, elle a dit tabler sur une inflation moyenne de 2% (en intégrant les prix du tabac). Autant dire qu'après la moyenne de 1,7% constatée de janvier à août, la BdF table sur une accélération de la hausse des prix en fin d'année, sa projection sous-tendant une inflation moyenne de 2,4% d'août à décembre).

Quel que soit le niveau exact de l'inflation, 2018 constituera en tout cas une bien mauvaise année pour les épargnants car peu de produits d'épargne seront en mesure d'offrir des rendements à même de préserver le capital de l'inflation.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU