ING a des doutes sur le marché du nickel

ING a des doutes sur le marché du nickel©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 mars 2018 à 13h58

L'évolution du prix du nickel est-elle inquiétante ? Oui, répond ING, si on compare sa flambée de 27% depuis décembre et l'électroencéphalogramme plat des prix de l'acier inoxydable sur la même période. L'acier inox compte pour 70% de la demande de nickel dans le monde, contre seulement 5% pour les systèmes de batteries par exemple.

Autant dire que l'activité des sidérurgistes est à suivre de près. Or il apparaît que les producteurs du sud de la Chine commencent à réduire leur production et que des bruits circulent sur des repositionnements en faveur de l'acier au carbone. Si le mouvement spéculatif cesse, le marché serait alors très vulnérable, estime ING, sauf à ce que les cours de l'acier inoxydable soient en mesure d'intégrer les surcoûts, ce qui ne semble pas être le scénario préféré de l'analyste. De surcroît, les marges des aciéristes chinois exposés sont actuellement très faibles à cause de l'effet de ciseau. La dernière fois que cette situation s'est produite, en 2014, les cours du nickel ont nettement chuté, même s'ils étaient à l'époque bien supérieurs aux niveaux actuels.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.