Ingenico : flambe sur une rumeur de retrait de la cote

Ingenico : flambe sur une rumeur de retrait de la cote©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 juin 2018 à 09h39

Ingenico grimpe de près de 5% à 78,52 euros ce mardi en matinée, porté par une information de Bloomberg selon laquelle plusieurs sociétés de capital investissement lorgnent le champion des terminaux de paiement. L'agence cite CVC Capital Partners, Hellman & Friedman et Bain Capital tout en indiquant que les discussions sont à un stade préliminaire et que les acquéreurs potentiels souhaitent garder l'anonymat. Les marques d'intérêt reçue par Ingenico portent en tout cas bel et bien par un retour dans le privé, une initiative qui protégerait le groupe d'une offre hostile sachant que la valorisation du groupe n'est plus dissuasive pour des rivaux, dans un contexte de consolidation accélérée du secteur des technologies de paiement.

L'écueil de Bercy

Mais une opération sur Ingenico devra recevoir le feu vert de Bercy. En 2010, lorsque la société américaine avait proposé de racheter Ingenico sur la base de 1,44 milliard d'euros, le gouvernement français avait bloqué la tentative en jugeant le fabricant de terminaux comme une entreprise stratégique et essentielle à l'économie française. Mais les temps ont changé et la multiplication des transactions dans le secteur ne mettent pas le groupe à l'abri de tomber dans l'escarcelle d'un concurrent.

Transformation initiée

Malgré le ralentissement de la croissance sur son coeur de marché, le PDG d'Ingenico Philippe Lazare voit plus le groupe comme un prédateur que comme une proie. Il a d'ailleurs procédé à quelques initiatives stratégiques récemment. Le groupe a notamment mis la main sur Bambora en vue d'accélérer sa transformation vers les services. Mais la mutation du groupe n'est pas suffisamment rapide aux yeux du marché. Le titre affiche un parcours décevant depuis plusieurs trimestres avec des cours désormais très éloignés des sommets historiques atteints en août 2015, à 127,60 euros. A l'ombre de la Bourse, Ingenico pourrait donc conduire sereinement son évolution, avant peut-être de retourner sur le marché parisien...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.