Ingenico tente un rebond

Ingenico tente un rebond©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 janvier 2019 à 19h54

Ingenico qui a dégringolé de 13,6% hier, a repris 3,2% à 46,42 euros ce jeudi, après l'avertissement sur ses résultats 2018 lancé en marge de la publication d'activité du dernier trimestre... Les avis de brokers se sont multipliés ces dernières heures après cette publication jugée de nouveau inquiétante : Equita est ainsi restée à 'conserver' sur le dossier, mais a ajusté de 70 à 60 euros son objectif de cours. Kepler Cheuvreux avait déjà revu son objectif en forte baisse à 52 euros, tout en maintenant son avis à 'conserver'. Invest Securities a ramené sa cible à 56 euros pour un avis 'neutre'. Bryan, Garnier & Co, prenant note du nouveau profit warning pour 2018, a abaissé son objectif de cours de 67 à 64 euros, mais a maintenu un avis acheteur sur le dossier, qu'il perçoit toujours comme une "situation spéciale"...

Pour le 4ème trimestre 2018, Ingenico a réalisé un chiffre d'affaires de 727 ME, en croissance de 5% à données publiées, incluant un effet change négatif de 17 ME. A données comparables, le chiffre d'affaires progresse de 5% par rapport au quatrième trimestre 2018. La business unit Retail a réalisé un chiffre d'affaires de 364 ME, en croissance de 9% à données comparables.

La division Small & Medium Businesses a affiché une croissance organique à deux chiffres (+20%), tirée par les gains de nouveaux marchands, les activités d'acquiring et la dynamique en Allemagne. Les activités Global Online ressortent en croissance organique de +8% alimentée par la montée en puissance des contrats signés et les nouveaux gains de clients. La ligne de métier Enterprise ressort quant à elle en légère croissance organique, comme attendue (+1%), impactée comme anticipé par une moindre contribution des activités terminaux à destination des grands retailers alors que les activités transactionnelles instore continuent de croître...

La division Banks & Acquirers fautive

Au cours des dernières semaines de l'année 2018, Ingenico n'a pas constaté la dynamique attendue pour la business unit Banks & Acquirers. Le chiffre d'affaires ressort à 364 ME, en recul de 1% à données publiées. La croissance à données comparables ressort à +1% au cours du quatrième trimestre 2018.

La performance a notamment été plus faible qu'anticipée sur les zones EMEA et Amérique du Nord...

Ebitda de 485 millions d'euros attendu

Dans cet environnement de croissance plus faible que prévue sur Banks & Acquirers, Ingenico Group anticipe un EBITDA pour l'année 2018 de l'ordre de 485 ME contre 510 ME auparavant.

La contribution de la business unit Retail ressort en croissance, une performance en ligne avec les attentes. La contribution de la business unit Banks & Acquirers ressort quant à elle en baisse, principalement impactée par la non concrétisation de contrats prévus sur l'année 2018, un mix produits différent de celui anticipé, notamment une moindre contribution d'Axium, un mix géographique défavorable et un effet devises négatif.

A fin 2018, le ratio dette nette / EBITDA atteint 3,15, légèrement supérieur avec l'objectif de 3.

Plan d'actions programmé

En réponse à la performance 2018, Ingenico Group indique mettre en place un plan d'actions. La division Banks & Acquirers verra son organisation optimisée, comprenant notamment un plan de réduction des coûts ainsi qu'une relance de sa dynamique commerciale.

Les fonctions support du Groupe seront quant à elles aussi optimisées. Concernant la division Retail, les investissements seront accélérés sur les segments en forte croissance. La division bénéficiera également des intégrations de BSPayone et de Paymark.

Le groupe communiquera ses perspectives financières pour l'année 2019 et détaillera ses plans d'actions au cours de la présentation de ses résultats 2018, le 12 février prochain. Rappelons enfin que le groupe, spécialiste français des paiements, avait fermé la porte en fin d'année dernière à un éventuel rapprochement...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.