Innate Pharma : la situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers, s'élève à 184,6 ME au 30 juin

Innate Pharma : la situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers, s'élève à 184,6 ME au 30 juin©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 septembre 2020 à 07h28

Innate Pharma annonce une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 184,6 millions d'euros au 30 juin 2020 (255,9 millions d'euros au 31 décembre 2019).

Les produits opérationnels s'élèvent à 36,7 ME pour le premier semestre 2020 (59,2 ME pour le premier semestre 2019) et comprennent principalement :
Les revenus des accords de collaboration et de licence, qui correspondent principalement à l'étalement comptable des paiements initiaux et de levée d'option reçus par Innate Pharma dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca (LSE/STO/NYSE:AZN) :
(i) Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l'accord signé pour monalizumab ont baissé de 4,7 ME, s'élevant à 19,6 ME au premier semestre 2020 (24,3 ME au premier semestre 2019). Cette baisse s'explique principalement par une diminution non significative du budget de la collaboration, entièrement reconnu au cours de la période; et (ii) Les revenus des accords de collaboration et de licence liés à l'accord signé pour IPH5201 ont baissé de 13,8 ME, s'élevant à 8,7 ME au premier semestre 2020 (22,5 ME au premier semestre 2019), principalement en raison d'une extension de la période de reconnaissance à la suite du renouvellement en novembre 2019 de la collaboration avec AstraZeneca pour 12 mois.

Les revenus des refacturations de coûts de recherche et développement (R&D) pour avdoralimab (IPH5401) et pour IPH5201 s'élevaient à 1,1 ME au premier semestre 2020 (4,4 ME au premier semestre 2019), après le passage d'IPH5201 en Phase 1 réalisée et payée par AstraZeneca.

Le financement public des dépenses de recherche est de 6,9 ME au premier semestre 2020 (7,6 ME au premier semestre 2019).
Les charges opérationnelles sont de 46 ME pour le premier semestre 2020 (45,9 ME pour le premier semestre 2019), dont 68,5% (31,5 ME) consacrés à la 'R&D'.

Les charges de 'R&D' ont baissé de 5,1 ME à 31,5 ME pour le premier semestre 2020 (36,6 ME pour le premier semestre 2019) suite à l'achèvement d'activités réglementaires pour certains programmes, dont le dépôt du dossier de demande d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de Lumoxiti en Europe, et la transition en Phase 1 d'IPH5201 à AstraZeneca.

Les frais commerciaux et généraux ont augmenté de 5,2 ME à 14,5 ME pour le premier semestre 2020 (9,3 ME pour le premier semestre 2019). Cette augmentation résulte principalement de la mise en place de la filiale américaine et la commercialisation de Lumoxiti.

Le contrat de distribution de Lumoxiti a généré un revenu net de 0,9 ME au premier semestre 2020 (une perte de 3,8 ME au premier semestre 2019) principalement en raison du transfert des coûts commerciaux d'AstraZeneca à Innate Pharma.
Le résultat financier présente une perte nette de 2 Millions d'euros pour le premier semestre 2020 (gain de 3,8 ME pour le premier semestre 2019) principalement en raison de la variation de la juste valeur des instruments financiers due à la crise sanitaire COVID sur les marchés financiers.
La perte nette est de 10,3 ME pour le premier semestre 2020 (bénéfice de 13,2 ME pour le premier semestre 2019).

Évènements post clôture

Le 11 août 2020, la Société a annoncé l'obtention d'un financement auprès de Bpifrance Financement dans le cadre du programme mis en place par le gouvement Français pour aider au développement de solution thérapeutique avec une visée préventive ou curative contre la COVID-19. Ce financement, d'un montant maximum de 6,8 ME, consiste en (i) une avance remboursable uniquement en cas de succès technique et commercial et (ii) d'une subvention non remboursable. Ce financement sera reçu en quatre tranches successives. La premiere tranche de 1,7 ME a été versée à la signature, et les trois autres tranches seront reçues après réussite de certains points d'étapes cliniques, notamment autour de la Phase 2 de l'essaie FORCE.

Le 7 septembre 2020, la Société a signé un amendement à l'accord de collaboration et de licence sur monalizumab conclu avec AstraZeneca en 2015. Suite à l'analyse d'un suivi plus long des patients ainsi que la maturation des données de survie de la Cohorte 2, et après discussion avec son partenaire AstraZeneca, la Société a accepté d'amender leur accord. Elle recevra désormais un paiement de 50 millions de dollars lors du traitement du premier patient par AstraZeneca dans l'essai de Phase 3, et un paiement de 50 millions de dollars après une analyse intermédiaire planifiée démontrant que la combinaison atteint un seuil prédéfini d'activité clinique. Tous les autres paiements d'étapes de développement et commerciaux liés à l'accord restent inchangés. La Société prévoit de présenter des données mises à jour et de plus long terme de la Cohorte 2 lors d'une prochaine conférence scientifique. Le démarrage de l'essai de Phase 3 évaluant monalizumab est attendu au deuxième semestre 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.