Innate Pharma : la situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élèvent à 200,3 ME

Innate Pharma : la situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élèvent à 200,3 ME
innate pharma logo

Boursier.com, publié le vendredi 13 septembre 2019 à 07h50

Innate Pharma SA annonce aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le premier semestre 2019.
Les éléments clés pour le premier semestre 2019 sont les suivants : Une situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers s'élevant à 200,3 millions d'euros au 30 juin 2019 (202,7 millions d'euros au 31 décembre 2018), incluant 35,3 millions d'euros d'instruments financiers non courants (35,2 millions d'euros au 31 décembre 2018). Ce montant inclut l'encaissement de 108,8 millions d'euros correspondant au second et dernier paiement d'AstraZeneca associé a la signature de l'accord d'octobre 2018 ainsi que du paiement de 50 millions de dollars (ou 43,8 millions de dollars) à AstraZeneca au titre de l'accord sur Lumoxiti et des contreparties supplémentaires pour monalizumab et anti-CD39, payées à Novo Nordisk A/S et Orega Biotech, pour un montant des montants respectifs de 15 millions de dollars (ou 13,1 millions d'euros) et 7,0 millions d'euros.

Au 30 juin 2019, les dettes financières s'élevaient à 5 millions d'euros comparé à 4,5 millions d'euros au 31 décembre 2018.

Les produits opérationnels s'élèvent à 59,2 millions d'euros pour le premier semestre 2019, comparé à 23 millions d'euros pour le premier semestre 2018 retraité restated, dont 51,6 millions d'euros proviennent des accords de collaboration et de licence et 7,6 millions d'euros du crédit d'impôt recherche.

Les revenus des accords de collaboration et de licence correspondent principalement à l'étalement comptable, basé sur le pourcentage d'achèvement de travaux de développement de chaque programme pour lequel Innate Pharma a reçu un paiement initial dans le contexte des accords signés avec AstraZeneca (24,3 millions d'euros pour monalizumab et 22,5 millions d'euros pour IPH5201).

Les charges opérationnelles sont de 45,9 millions d'euros comparé à 37,9 mililons d'euros pour le premier semestre 2018, dont 79,7% consacrés à la recherche et développement (R&D).
Les charges de 'R&D' ont progressé de 4,3 millions d'euros à 36,6 millions d'euros pour le premier semestre 2019, comparé à 32,3 millions d'euros pour le premier semestre 2018. Cette augmentation résulte principalement d'une hausse de 4,2m de l'amortissement d'immobilisations incorporelles.
Les frais généraux ont augmenté de 3,7m à 9,3 millions d'euros pour le premier semestre 2019, comparé à 5,6 millions d'euros pour le premier semestre 2018. Cette augmentation résulte principalement de la hausse des honoraires de conseils non scientifiques correspondant à des frais liés à une potentielle augmentation de capital.

La charge nette provenant d'accords de distribution est de 3,8 millions d'euros résultant d'accords de distribution issus du lancement de Lumoxiti aux États-Unis réalisé par AstraZeneca.
Un bénéfice net pour le premier semestre 2019 de 13,2 millions d'euros comparé à une perte nette de 15,1 millions d'euros pour le premier semestre 2018 retraité.

"Alors qu'Innate Pharma fête son 20e anniversaire ce mois-ci, nous remercions nos salariés, les patients et les médecins, ainsi que toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en oeuvre de notre ambition de développer des thérapies anticancéreuses innovantes pour des patients en fort besoin médical. Notre portefeuille de produits propriétaires et sous partenariat continue à s'enrichir et à progresser, renforçant notre portefeuille large et diversifié" commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d'Innate Pharma. "Nous continuons à investir et à mettre en oeuvre notre stratégie, que ce soit dans les aspect organisationnels, cliniques ou commerciaux de notre activité. Le recrutement de cadres dirigeants a également renforcé les compétences de la Société dans le cadre de son expansion à l'international, ainsi que dans l'exécution de sa stratégie de transformation en une franchise commerciale spécialisée en hémato-oncologie rare. "

Vos réactions doivent respecter nos CGU.