Interparfums : pression confirmée

Interparfums : pression confirmée©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 11h29

Interparfums recule de 2,2% ce vendredi à 32,30 euros, alors que l'activité du trimestre du groupe a été brutalement pénalisée par la fermeture de la plupart des points de vente dans le monde au cours du mois de mars. Dans ce contexte, auquel vient s'ajouter un effet de base défavorable lié à des lancements importants sous les marques Montblanc et Jimmy Choo au premier trimestre de l'an passé, le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre 2020 a atteint 103,5 millions d'euros, en recul de 18,2% à devises courantes et de 19,5% à devises constantes par rapport au premier trimestre 2019.

La société explique disposer d'une trésorerie importante, lui permettant de faire face à tous ses engagements, actuels et futurs, notamment vis-à-vis de l'ensemble de ses fournisseurs, "avec une attention particulière pour les plus fragiles". Par ailleurs, la société a revu et ajusté l'ensemble de ses dépenses, notamment opérationnelles, afin de préserver son besoin en fonds de roulement... Parmi les derniers avis de brokers, Bryan Garnier ne vise plus qu'un cours de 34 euros sur le dossier, contre 36,5 euros précédemment, tout en restant 'neutre'.

Face à cette situation inédite, le Conseil d'administration de la société a décidé de proposer à l'Assemblée générale, désormais prévue le 24 juin, la suppression du dividende initialement annoncée au titre de l'année 2019. Pour autant, en cas d'amélioration de la situation, la société n'exclut pas la distribution d'un dividende exceptionnel dans la seconde partie de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.