Interparfums va brider sa croissance à 5% en 2018

Interparfums va brider sa croissance à 5% en 2018
Repetto interparfum

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 07h26

Interparfums a fourni ce matin quelques indications sur ses perspectives 2018, trois semaines après avoir confirmé viser sur l'exercice en cours 400 à 405 millions d'euros de chiffre d'affaires, et une marge opérationnelle comprise entre 13 et 13,5%. L'année prochaine, la société prévoit de lancer plusieurs extensions de lignes existantes, ce qui devrait lui permettre de dégager entre 420 et 425 ME de ventes annuelles, soit une progression de l'ordre de 5% par rapport aux objectifs 2017. Interparfums prévoit de maintenir sa marge opérationnelle autour de 13 à 13,5%, compte tenu d'un niveau toujours élevé d'investissements médias et du contexte de change actuel.

La croissance va donc légèrement ralentir l'année prochaine, après trois exercices de hausse à deux chiffres. Le PDG Philippe Benacin explique que le calendrier de lancement sera moins riche pour permettre à la société de "bénéficier du temps de respiration indispensable à la consolidation des lignes existantes". En 2019 et en 2020, une nouvelle accélération de la croissance est programmée, avec des initiatives majeures sur les cinq principales marques du portefeuille, MontBlanc, Jimmy Choo, Lanvin, Coach et Rochas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Interparfums va brider sa croissance à 5% en 2018
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Puisque ça censure de l'autre côté ...........

    Assemblée: passe d'armes sur le budget de l'Aide médicale d'Etat
    Statut : refusé
    Il y a 41 minutes
    le 14 11 2017 à 08 11

    Pour désamorcer la crise le mieux, c'est la transparence des comptes, A priori les Français sont très demandeurs de transparence.

    Par exemple en étalant dans tous les journaux des médias publics ce que finance exactement l'AME, il est certain que cela apaiserait la situation.
    L'AME finance aussi le fonctionnement des anciens hôtels " Formule 1" achetés par le groupe SNI pour l'hébergement des migrants ou pas ?

    L'AME finance quoi exactement, on pourrait exiger la transparence sur ce dossier....