Inventiva : des résultats satisfaisants avec lanifibranor dans la NASH

Inventiva : des résultats satisfaisants avec lanifibranor dans la NASH©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 juin 2020 à 21h33

Le lanifibranor d'Inventiva a atteint le critère principal et les critères secondaires clés de l'étude clinique de Phase IIb NATIVE dans la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Ce résultat est obtenu avec une réduction statistiquement significative du score d'activité SAF, combinant inflammation du foie et "ballooning", sans aggravation de la fibrose dans les populations Intention de Traiter (ITT) et Per Protocole (PP).

Lanifibranor a également atteint les principaux critères secondaires de l'étude, notamment la résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose et l'amélioration de la fibrose hépatique sans aggravation de la NASH dans les populations ITT et PP.

Lanifibranor est ainsi le premier candidat médicament à avoir des effets statistiquement significatifs sur la résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose et l'amélioration de la fibrose sans aggravation de la NASH, les principaux critères d'évaluation de la FDA et de l'EMA pour une approbation accélérée pendant la réalisation du développement clinique de Phase III.

Lanifibranor continuant à démontrer un bon profil de tolérabilité, ces résultats positifs viennent soutenir la décision d'Inventiva de poursuivre le développement clinique de lanifibranor et d'entrer en Phase III.

"Les résultats obtenus avec lanifibranor, le seul agoniste pan-PPAR actuellement en développement clinique dans la NASH, sont extrêmement encourageants, surtout si l'on considère la courte période de traitement de six mois. Les résultats observés dans un délai aussi court suggèrent qu'un traitement prolongé pourrait conduire à des améliorations encore plus significatives. Grâce à ces résultats positifs dans la résolution de la NASH et la réduction de la fibrose, lanifibranor se positionne comme un candidat médicament prometteur dans le domaine de la NASH et nous attendons avec impatience le démarrage de l'étude de Phase III", commente le Pr Sven Francque, MD, PhD de l'Hôpital Universitaire d'Anvers et Co-Investigateur principal de l'étude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.