Inventiva : publication annoncée

Inventiva : publication annoncée©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 18 mai 2020 à 17h47

Inventiva annonce la publication dans la revue scientifique PLOS ONE de ses dernières recherches en ligne avec la compréhension du mécanisme d'action d'odiparcil, son candidat clinique pour le traitement de la MPS VI. Publiée par la US Public Library of Science (bibliothèque scientifique publique, basée aux États-Unis), PLOS ONE est depuis 2006 l'une des revues scientifiques de référence, en accès libre dans le monde entier.

Les études non cliniques menées par Inventiva ont montré in vitro, que le traitement avec odiparcil était associé à une réduction de la teneur intracellulaire en GAG dans les fibroblastes cutanés isolés chez des patients atteints de MPS VI, ainsi qu'à la sécrétion concomitante de GAG en dehors des cellules dans le milieu de culture. L'équipe de recherche d'Inventiva a également observé in vivo chez des rats de type sauvage, qu'odiparcil était bien distribué dans les tissus et organes atteints par la MPS VI, tels que les os, le cartilage, le coeur et la cornée, où la thérapie enzymatique de remplacement (TER), le traitement de référence actuel pour la MPS VI, a montré une faible pénétration. Dans un modèle génétique de souris atteints de MPS VI, le traitement avec odiparcil a été systématiquement associé à l'excrétion urinaire de GAG pendant toute la durée du traitement et a réduit de manière significative l'accumulation de GAG dans les tissus tels que le foie et les reins. En outre, le traitement avec odiparcil a également été associé à une diminution de l'épaississement pathologique du cartilage de la trachée et des plaques de croissance fémorales des souris atteintes de MPS VI.

L'ensemble des données obtenues grâce à cette dernière étude conforte Inventiva dans sa compréhension du mécanisme d'action d'odiparcil, qui agit pour transformer la synthèse des GAG cellulaires en des formes solubles destinées à être sécrétées. Cet ensemble de données est également cohérent avec les résultats positifs observés lors du développement clinique d'odiparcil, qui fait l'objet d'étude cliniques en tant que traitement par voie orale ayant le potentiel de réduire l'accumulation de GAG chez les patients atteints de MPS VI.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.