Ipsen brille après des chiffres inattendus

Ipsen brille après des chiffres inattendus©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 février 2018 à 09h20

Ipsen a dépassé ses objectifs 2017. Le laboratoire espère poursuivre une forte dynamique de ses ventes cette année, qui devrait permettre aux marges de continuer à croître. La publication ne passe pas inaperçue sur un marché qui poursuit son rebond. Le titre s'adjuge 4,9% à 114,50 euros. Les bons chiffres confortent le bureau d'études Jefferies dans sa recommandation à l'achat et son objectif de cours de 135 euros. Même réaction chez Bryan Garnier, acheteur avec un objectif de cours de 136 euros. L'analyste se projette déjà sur la décennie suivante, en estimant qu'Ipsen va devoir préparer l'avenir, notamment l'arrivée de génériques de Somatuline, en convainquant le marché de son potentiel de développement et/ou d'acquisition.

Mieux en 2017... et en 2018

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros, en croissance de 21,1% par rapport à 2016, pour un résultat opérationnel des activités qui s'est apprécié plus de 38% à 503,6 ME, soit une marge de 26,4% contre 23% un an avant. Le bénéfice net consolidés des activités progresse dans les mêmes proportions, pour atteindre 362,7 ME, ou 4,36 euros par action, après 3,18 euros en 2016. Les trois objectifs financiers ont été dépassés. Un dividende de 1 euro par action sera proposé lors de la prochaine assemblée générale, prévue le 30 mai. Au titre de l'exercice précédent, Ipsen avait versé 0,85 euro.

Cette année, la croissance des ventes du groupe à taux de change constants devrait dépasser 16%, avec une hausse à deux chiffres en médecine de spécialités et une progression plus modérée à un chiffre pour la santé familiale. Sur la base des projections actuelles, l'impact négatif des taux de change est évalué à 4%. La marge opérationnelle des activités devrait continuer à progresser, pour dépasser 28%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Ipsen brille après des chiffres inattendus
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions
    Statut : refusé
    Il y a 14 heures
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    52- fois censuré-repassé
    Censuré en moins de 3 mn! Lucky Luke est à la manœuvre? 52 fois censuré-repassé. S'il faut le repasser 100 fois et plus, et bien pas de problème! Je suis certain de mon bon droit, et votre service de CGU m'a conseillé de repasser mon avis. Voyez avec lui...
    --------
    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    49- fois censuré-repassé
    Mon post est factuel, toutes les informations figurent dans les médias. Mon propos respecte la charte, et sera repassé autant de fois que nécessaire. Cordialement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]