Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx pour les patients atteints de cancer de la thyroïde©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 07h48

Ipsen a annoncé aujourd'hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis, Inc. (Exelixis) dans l'étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L'étude COSMIC-311 évalue Cabometyx (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l'iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGFR). L'Iode radioactif (RAI) est une option de traitement du DTC lorsque le risque de récidive de la maladie est élevé, si le cancer n'a pas été complètement réséqué ou en présence de métastases distantes. Les patients qui développent un DTC réfractaire au RAI (c'est-à-dire que le cancer résiste au traitement par RAI) ont généralement un pronostic défavorable avec une durée de survie estimée de trois à cinq ans en moyenne.

Ipsen a annoncé aujourd'hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis, Inc. (Exelixis) dans l'étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L'étude COSMIC-311 évalue Cabometyx (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l'iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGFR).
L'Iode radioactif (RAI) est une option de traitement du DTC lorsque le risque de récidive de la maladie est élevé, si le cancer n'a pas été complètement réséqué ou en présence de métastases distantes. Les patients qui développent un DTC réfractaire au RAI (c'est-à-dire que le cancer résiste au traitement par RAI) ont généralement un pronostic défavorable avec une durée de survie estimée de trois à cinq ans en moyenne.

Howard Mayer, Vice-Président Exécutif, Directeur de la Recherche et du Développement chez Ipsen, a commenté : "Une analyse intermédiaire prévue de l'étude COSMIC-311 de Phase III a montré des résultats prometteurs et cliniquement significatifs dans l'utilisation de Cabometyx chez des patients atteints d'un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l'iode radioactif ayant progressé après un traitement antérieur. Nous sommes très heureux de nous appuyer sur notre solide partenariat et de rejoindre Exelixis pour explorer plus avant et travailler avec les autorités réglementaires sur l'utilisation potentielle de Cabometyx dans une population de patients qui ne dispose que de peu d'options de traitement à ce jour."

Les résultats de l'analyse intermédiaire prévue de Phase III de COSMIC-311 ont révélé que l'un des deux critères d'évaluation principaux consistant à démontrer une amélioration significative de la survie sans progression a été atteint1. Les données détaillées de l'analyse seront présentées lors de la prochaine réunion annuelle de l'ASCO, qui aura lieu dans un format virtuel du 4 au 8 juin 2021.

Ipsen a conclu un accord de collaboration exclusif avec Exelixis pour assurer la commercialisation de Cabometyx en dehors des États-Unis et du Japon. La décision de rejoindre l'étude COSMIC-311 permet à Ipsen d'accéder aux résultats pour appuyer les futures soumissions réglementaires potentielles sur ses territoires.

En février 2021, les autorités réglementaires américaines (FDA) ont accordé la désignation de "Breakthrough Therapy" pour Cabometyx comme traitement potentiel chez les patients atteints d'un DTC ayant progressé après un traitement antérieur et qui est réfractaire au traitement par RAI (dans le cas où le traitement par RAI était préconisé).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.