Ipsen n'échappe pas à la correction

Ipsen n'échappe pas à la correction©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 septembre 2020 à 16h24

Ipsen recule de 3,3% ce lundi à 89,75 euros dans un marché sous haute pression, et malgré l'annonce de la première présentation des résultats de l'étude pivotale de Phase III CheckMate 9ER dans laquelle Cabometyx (cabozantinib) en association avec Bristol Myers Squibb's Opdivo (nivolumab) qui a démontré des améliorations significatives pour tous les critères d'efficacité, y compris la survie globale (SG), chez des patients atteints d'un carcinome du rein avancé (RCC) non traité auparavant...

Parmi les derniers avis de brokers, Oddo BHF a d'ailleurs revalorisé le titre Ipsen de 91 à 100 euros en étant acheteur. Cabometyx en association avec Opdivo a réduit le risque de décès de 40% par rapport au sunitinib... Chez les patients recevant Cabometyx en combinaison avec Opdivo, la médiane de la survie sans progression (SSP), définie comme le critère principal de l'essai, a doublé par rapport aux patients recevant seulement le sunitinib. Par ailleurs, Cabometyx en combinaison avec Opdivo a démontré un taux de réponse objective deux fois supérieur à celui du sunitinib. Cabometyx en association avec Opdivo a par ailleurs enregistré une durée de réponse plus longue que le sunitinib, avec une durée médiane de 20,2 mois versus 11,5 mois. De plus, les patients traités par Cabometyx en association avec Opdivo présentaient un taux d'arrêt de traitement beaucoup plus faible par rapport au sunitinib (44,4% vs. 71,3%) et un taux d'arrêt du traitement lié à la progression de la maladie significativement plus faible par rapport au sunitinib (27,8% vs 48,1%). Ces résultats d'efficacité étaient constants, quels que soient les sous-groupes, notamment les sous-groupes définis selon les critères de risque de l'International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium (IMDC) et les sous-groupes de patients atteints d'une tumeur PD-L1.

Sur la base des résultats d'efficacité et d'innocuité de CheckMate 9ER, Ipsen et Bristol Myers Squibb (BMS) ont chacun soumis des demandes de modification de type II pour Cabometyx en association avec Opdivo à l'Agence européenne des médicaments (EMA). Le 12 septembre, l'EMA a validé les modifications de type II après avoir confirmé que le dossier de soumission était complet et entamé la procédure centralisée d'examen. En outre, Bristol Myers Squibb et Exelixis, qui detien les droits exclusifs de commercialisation et de développement de Cabometyx aux Etats-Unis, ont récemment soumis leur dossier d'enregistrement aux autorités américaines (FDA) pour Cabometyx en combinaison avec Opdivo et pour Opdivo en combinaison avec Cabometyx. Aux côtés de leurs partenaires, les deux sociétés prévoient de discuter des données de CheckMate 9ER avec les autorités réglementaires du monde entier.
Rappelons que chaque année plus de 400.000 nouveaux cas de cancer du rein sont diagnostiqués dans le monde. Il est 2 fois plus fréquent chez les hommes et ls patients de sexe masculin représentent plus de deux tiers des décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.