Ipsen s'envole après la phase III positive avec cabozantinib

Ipsen s'envole après la phase III positive avec cabozantinib©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 octobre 2017 à 13h25

Bonne nouvelle pour Ipsen et Exelixis : la phase III CELESTIAL évaluant cabozantinib dans le carcinome hépatocellulaire avancé (HCC) a été couronnée de succès. Le critère principal de l'étude a été atteint, avec une amélioration statistiquement significative et cliniquement pertinente de la survie globale médiane en comparaison au placebo. Le comité indépendant de contrôle des données de l'étude a recommandé son arrêt à l'issue de la seconde analyse intérimaire pour des raisons d'efficacité. Le profil de tolérance du cabozantinib dans l'étude est conforme à celui déjà établi.

Ipsen a prévu de déposer une demande de variation à l'autorisation de mise sur le marché initiale au premier semestre 2018 auprès de l'Agence Européenne des Médicaments (EMA) et des autres agences réglementaires pertinentes et d'évaluer les prochaines étapes de la stratégie de développement pour le cabozantinib hors des Etats-Unis et du Japon, comme traitement pour le HCC avancé chez les patients précédemment traités. Les résultats détaillés de l'étude CELESTIAL seront présentés lors d'un prochain congrès médical.

Les actions s'envolent

Avant l'ouverture américaine, l'action d'Exelixis s'envole de près de 18%. Ipsen bondit de son côté de 6% à 119,60 euros. Les analystes avaient identifié les résultats de la phase III CELESTIAL comme un important catalyseur de fin d'année 2017. "Le cancer du foie est l'une des principales causes de décès liée au cancer dans le monde et des options thérapeutiques efficaces sont absolument nécessaires. Nous sommes heureux d'annoncer que le cabozantinib a démontré, dans l'étude clinique CELESTIAL, un bénéfice en termes de survie qui lui donne le potentiel de devenir un nouveau traitement systémique par voie orale chez les patients atteints d'un cancer avancé du foie précédemment traité", a commenté le patron de la R&D d'Ipsen, Alexandre Lebeaut.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU