Jacquet Métal Service : les bénéfices se tassent dans une conjoncture moins porteuse

Jacquet Métal Service : les bénéfices se tassent dans une conjoncture moins porteuse©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 septembre 2019 à 20h14

Le 1er semestre 2019 a été marqué pour Jacquet Métal Service par une conjoncture inégale, nettement moins favorable que celle de l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2019 s'établit à 884 millions d'euros (-3,8% dont -6,1% au T2).

La marge brute s'élève à 204 ME et représente 23,1% du chiffre d'affaires (23,7% au T2), contre 228 ME (24,8% du chiffre d'affaires) au 1er semestre 2018.

Les charges opérationnelles courantes s'élèvent à 172 ME et sont, à périmètre constant, inférieures de 1,2% à celles du 1er semestre 2018.

L'Ebitda s'établit à 47 ME (dont 23 ME au T2), soit 5,3% du chiffre d'affaires (5,5% au T2). Il bénéficie d'un effet positif de 8,6 ME lié à l'application de la norme IFRS 16 - Contrats de location depuis le 1er janvier 2019. Retraité de cet effet, l'Ebitda est de 39 ME, soit 4,4% du chiffre d'affaires (6,7% au 1er semestre 2018).

Le résultat opérationnel courant s'élève à 32 ME, soit 3,6% du chiffre d'affaires (54 ME au 1er semestre 2018 et 5,8% du chiffre d'affaires). L'application de la norme IFRS 16 n'a pas d'impact significatif sur le résultat opérationnel courant.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 18 ME (2% du chiffre d'affaires) contre 41 ME (dont 2,8 ME de profit sur cessions d'actifs) au 1er semestre 2018 (4,4% du chiffre d'affaires). L'application de la norme IFRS 16 n'a pas d'impact significatif sur le résultat net.

Structure financière

Au 1er semestre 2019, le Groupe a généré un flux de trésorerie d'exploitation de +51ME.
Au 30 juin, le Besoin en Fonds de Roulement opérationnel s'élève à 421 ME (dont 446 ME de stocks) soit 24,6 % du chiffre d'affaires, contre 24,5% fin 2018 (BFR opérationnel proforma de 428 ME dont 478 ME de stocks). L'endettement net s'élève à 158 ME ('gearing' de 41,9% contre 56,9% fin 2018).

Perspectives

Au 3e trimestre 2019, les conditions de marché ne devraient pas s'améliorer et le Groupe anticipe un chiffre d'affaires sensiblement inférieur à celui du 3e trimestre 2018. Dans ce contexte, le Groupe s'attachera à la gestion de son Besoin en Fonds de Roulement et de ses coûts d'exploitation en restant attentif, par ailleurs, aux opportunités de croissance externe que la présente conjoncture pourrait révéler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.