JCDecaux : chute, la situation reste difficile

JCDecaux : chute, la situation reste difficile
JCDecaux remporte le contrat publicitaire emblématique de Yarra Trams à Melbourne, Australie

Boursier.com, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 09h58

JCDecaux perd près de 5% à 13,2 euros en début de séance, sanctionné après avoir fait état d'une chute de 41,5% de son activité au troisième trimestre. En excluant l'impact négatif lié à la variation des taux de change et celui lié aux variations de périmètre, le chiffre d'affaires organique ajusté est en baisse de -37,9% à 541,2 ME. Le consensus était positionné à 616,2 ME. Le groupe n'a pas communiqué de guidance...

"Alors que nous ne voyons actuellement pas de changement réel de la performance commerciale par rapport au 3ème trimestre 2020 mais que l'augmentation des cas de Covid 19 dans le monde entier engendre de nouvelles restrictions liées à la mobilité telles que des confinements, couvre-feux, fermetures de restaurants, de cinémas, ... il demeure impossible de donner une quelconque prévision pour le 4ème trimestre 2020", a déclaré Jean-Charles Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de JCDecaux,

Pour Oddo BHF, ceci est assez logique alors que la visibilité est toujours nulle, tout particulièrement en Europe (51% de l'activité en 2019). Il semble probable que le mois d'octobre ait été plutôt correct mais que la situation se tende en novembre et décembre. Il est probable que le groupe fasse actuellement l'objet de nombreuses annulations de campagnes à la suite de l'annonce des mesures de confinement, souligne le courtier, 'neutre' sur le titre avec un objectif ajusté de 16,5 à 15,5 euros.

A 'vendre' sur la valeur, la SocGen réduit sa cible de 13,6 à 11 euros, alors que Barclays ajuste la sienne de 12,5 à 12 euros ('sous-pondérer'). Enfin, Kepler Cheuvreux ne vise plus qu'un cours de 12,5 euros sur la valeur, contre 14 euros précédemment ('conserver').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.