JCDecaux s'allie à Microsoft Research et à l'équipe Array of Things

JCDecaux s'allie à Microsoft Research et à l'équipe Array of Things
Logo de JCDecaux, sommet Viva Tech à Paris.

Boursier.com, publié le lundi 19 juillet 2021 à 17h41

JCDecaux a signé un partenariat avec le Groupe d'Innovation Urbaine de Microsoft Research et l'équipe Array of Things (AoT), pour lancer un projet pilote de capteur de qualité de l'air sur 100 abribus à Chicago, avec pour objectif de suivre avec précision la qualité de l'air à travers la ville et de faciliter la mise en place de mesures environnementales adaptées.

JCDecaux a signé un partenariat avec le Groupe d'Innovation Urbaine de Microsoft Research et l'équipe Array of Things (AoT), pour lancer un projet pilote de capteur de qualité de l'air sur 100 abribus à Chicago, avec pour objectif de suivre avec précision la qualité de l'air à travers la ville et de faciliter la mise en place de mesures environnementales adaptées.

Selon l'OMS, 91% de la population mondiale vit dans des endroits où la qualité de l'air dépasse les limites fixées par les directives en vigueur. Compte-tenu de ses conséquences sur la santé humaine et sur l'environnement, la pollution de l'air est une préoccupation majeure pour les villes. Afin de relever ces défis, il est essentiel qu'elles puissent évaluer la qualité de l'air en temps réel afin de définir les politiques adéquates. Grâce aux capteurs environnementaux, les villes peuvent augmenter radicalement la granularité géographique de la détection environnementale et soutenir ainsi la conception de solutions visant à améliorer la qualité de l'air au quotidien dans les milieux urbains afin de répondre à de nombreux scénarios de santé publique.

Aux côtés de plus de 3.670 villes à travers le monde, JCDecaux "innove en permanence, non seulement pour limiter l'impact environnemental de ses activités mais aussi pour développer des solutions au service de la ville durable". Dans le cadre de ce projet pilote à Chicago, JCDecaux a installé des capteurs de qualité de l'air sur 100 de ses abribus à travers les différents quartiers de Chicago, afin de mesurer et d'enregistrer la qualité de l'air, la température et le taux d'humidité de Chicago, en fonction des conditions météorologiques et de la saisonnalité.

Chicago pourra, grâce à ces capteurs environnementaux collecter des données précises et définir des objectifs clairs afin d'améliorer la qualité de l'air et la qualité de vie de ses habitants. Ces derniers pourront accéder aux données en scannant à l'aide de leur smartphone un QR code présent sur chaque abribus, afin d'accéder à un site spécialement conçu par Microsoft Research pour fournir au public des informations facilement compréhensibles à partir des données collectées par les capteurs de qualité de l'air...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.