JCDecaux : sous les 20 euros

JCDecaux : sous les 20 euros
Logo de JCDecaux, sommet Viva Tech à Paris.

Boursier.com, publié le lundi 09 mars 2020 à 13h42

JCDecaux retombe sous les 20 euros ce lundi, en repli de 4%, au plus bas depuis le début 2013 en bourse de Paris, alors que le groupe anticipe désormais une décroissance organique de 10% au premier trimestre... Les derniers avis de brokers sont prudents, à l'image de celui d'HSBC qui a revu à la baisse son cours cible, de 24 euros à 21 euros sur le dossier. Oddo BHF reste à l'achat mais avec un objectif de cours ramené de 34 à 30 euros. Barclays est toujours de son côté à 'sous-pondérer' avec un cours cible de 23,50 euros. JP Morgan est 'neutre' et vise 28 euros.
Concernant la crise du 'Covid-19', la priorité du groupe "demeure la santé des collaborateurs". JCDecaux a ainsi salué le comportement exemplaire des équipes à travers le monde durant ces temps difficiles et notamment en Chine, avec la mise en place d'un "Plan de Continuité des Affaires" depuis le début de l'épidémie, le 28 janvier dernier...

Pour ce qui est du premier trimestre 2020, le groupe anticipe désormais une baisse du chiffre d'affaires organique ajusté autour de -10%, en dépit d'une tendance commerciale positive en Mobilier Urbain, reflétant l'impact très matériel de l'épidémie de Covid-19 et prenant en compte un comparable élevé au T1 2019 pour le segment Transport.
En Asie-Pacifique, l'activité a été significativement affectée depuis début février, avec une baisse très importante en Chine des passagers et commuters dans les aéroports et métros où le groupe opère. "Tous nos mandants en Chine reconnaissent pleinement la forte baisse d'activité qui impacte le secteur de la publicité et ont tous déjà exprimé leur intention de nous accorder des réductions de loyer", ajoute le groupe.

Durant ces dernières semaines, JCDecaux a échangé avec ses clients / annonceurs et les accompagne avec des aménagements tarifaires. Il est à noter que dans le 'Travel Retail', la plupart des clients veulent conserver leurs emplacements premium et leurs engagements long-terme dans les aéroports...

Compte tenu de l'ampleur de la perturbation liée au Covid-19, la marge opérationnelle Groupe devrait être négativement impactée en 2020, malgré la mise en place de mesures d'ajustement de la structure de coûts pour en atténuer l'impact, sans remettre en cause pour autant la qualité et l'efficacité opérationnelles. Avec des mesures fortes prises notamment par le gouvernement chinois, un rebond de la croissance économique pourrait ouvrir la voie à un redémarrage accompagné d'une reprise de la consommation et des investissements, une fois que l'épidémie sera sous contrôle, a estimé JCDecaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.