Jerome Powell affirme que la Fed est prête à plus de stimulus

Jerome Powell affirme que la Fed est prête à plus de stimulus
Le président de la Fed Jerome Powell, lors d'une conférence de presse à Washington.

Boursier.com, publié le vendredi 23 août 2019 à 16h26

Jerome Powell, le patron de la Banque centrale américaine, se montre rassurant ce vendredi, à l'occasion de son intervention tant attendue dans le cadre du symposium de Jackson Hole. Le leader de la Fed assure que la Banque se tient prête à fournir éventuellement plus de stimulus à l'économie américaine, dans l'hypothèse où surviendrait un ralentissement global, aggravé durant les semaines récentes par les tensions géopolitiques et les incertitudes commerciales.

Powell affirme que la Fed agira comme il se doit afin de soutenir l'expansion économique. La Banque étudie ainsi précautionneusement les nouveaux développements. Le ralentissement de la croissance mondiale, les incertitudes liées aux affrontements commerciaux et le bas niveau d'inflation pèsent sur les perspectives.

Le patron de la Réserve Fédérale manie donc prudemment la nuance, évitant de faire clairement entendre qu'un cycle de baisse des taux pourrait suivre, mais réaffirmant tout de même son soutien face aux risques accrus et aux incertitudes économiques et géopolitiques.

Powell, qui constate que l'inflation se rapproche de son objectif, relève les turbulences économiques sans toutefois donner d'indices clairs sur la stratégie à moyen terme de la Fed. La Banque agira "de manière appropriée", selon les termes de son président, qui admet la détérioration globale de la croissance mais estime que les États-Unis demeurent dans une position favorable, malgré des risques "significatifs".

Selon l'outil FedWatch du CME Group, il est désormais assuré que la Fed procède à une nouvelle baisse des taux, qui devrait être d'un quart de point (99,6% de 'proba'). La Banque réduirait alors la fourchette à 1,75-2% le 18 septembre à l'issue de sa réunion. Avant les dernières nouvelles de Chine, l'outil FedWatch donnait ce jour une probabilité de 11% à un statu quo. Cette hypothèse est maintenant exclue, alors que celle d'une baisse d'un demi-point fait son apparition (0,4% de chances...).

Donald Trump avait mis un dernier coup de pression sur la Fed il y a quelques instants sur Twitter, juste avant l'intervention de Powell à Jackson Hole. "Maintenant la Fed peut montrer son matos!", avait fort poétiquement lancé le président américain, alors même que Pékin venait de dévoiler de nouvelles représailles commerciales contre Washington portant sur 75 milliards de dollars de marchandises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.