Jusqu'ici, tout va bien pour Pixium Vision et PRIMA

Jusqu'ici, tout va bien pour Pixium Vision et PRIMA©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 mars 2018 à 07h26

Pixium Vision a activé son implant de nouvelle génération miniature et sans fil PRIMA chez les trois premiers patients atteints d'une forme sèche de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), a fait savoir la société dans un communiqué. Au total, cinq patients seront implantés dans le cadre de l'étude clinique française de faisabilité démarrée en décembre dernier.

Après quelques semaines, Pixium estime que les premières observations sont encourageantes. L'implantation de la puce a eu lieu sous la zone atrophique de la rétine par une chirurgie peu invasive. Jusqu'à présent, la position de l'implant est stable. En outre, les trois patients perçoivent des signaux lumineux dans les gammes d'intensité lumineuse attendues et dans des zones sans perception visuelle résiduelle due à la perte des cellules photosensibles. La résolution des signaux lumineux perçus est conforme aux anticipations, précise la société, sans donner beaucoup plus de détails. Les patients sont désormais en phase de rééducation.

Le directeur général Khalid Ishaque souligne que les résultats sur la perception lumineuse confirment ceux qui avaient été obtenus en préclinique. Les études de faisabilité se poursuivent avec l'inclusion de deux patients supplémentaires à Paris et cinq patients dans l'étude clinique conduite aux Etats-Unis, qui doit démarrer prochainement.

L'étude de faisabilité est prévue pour durer 36 mois. Un point intermédiaire à 6 mois permettra de décider des modalités de mise en oeuvre d'une étude clinique pivot en Europe.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.