Kaufman and Broad : la situation financière reste solide malgré les difficultés de la crise sanitaire

Kaufman and Broad : la situation financière reste solide malgré les difficultés de la crise sanitaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 10 juillet 2020 à 06h10

Au 1er semestre, le chiffre d'affaires global de Kaufman and Broad s'établit à 385 millions d'euros HT, en baisse de -45,3% par rapport au 1er semestre 2019. Ce repli est marqué essentiellement par la forte contraction de l'activité générale pendant 2 mois, de mi-mars à mi-mai.
Le chiffre d'affaires Logement s'élève à 352,3 ME HT (610,9 ME HT au 1er semestre 2019). Il représente 91,5% du chiffre d'affaires du groupe. Le chiffre d'affaires de l'activité Appartements est en baisse de -43,7% comparé au 1er semestre 2019, et s'élève à 319,1 ME HT. Le chiffre d'affaires de l'activité Maisons individuelles en village s'établit à 33,2 ME HT (44,3 ME HT au 1er semestre 2019). Le chiffre d'affaires du pôle Tertiaire est de 30 ME HT au 1er semestre (89,8 ME au 1er semestre 2019).

La marge brute du 1er semestre est de 73,5 ME (140,7 ME au 1er semestre 2019). Le résultat opérationnel courant est de 12,3 ME (69,8 ME au 1er semestre 2019). Le taux de marge opérationnelle courante s'élève à 3,2% (9,9% sur le 1er semestre 2019).

Le résultat net - part du groupe du 1er semestre 2020 ressort à 2,1 ME (39,3 ME au 1er semestre 2019).

Structure financière et liquidité

Durant la pandémie de Covid-19, la plupart des chantiers du groupe ont été à l'arrêt, total ou partiel, et l'activité commerciale fortement ralentie. Cette situation a eu des conséquences défavorables significatives sur la situation financière du groupe, dont les encaissements ont été quasiment nuls durant cette période en l'absence de nouveaux appels de fonds alors que le règlement des situations de travaux du premier trimestre devenait exigible.

Kaufman & Broad n'a pas demandé le report ou la suspension du paiement de ses charges fiscales et sociales ou sollicité des prêts bancaires garantis par l'Etat, mis en place dans le cadre des mesures de soutien à l'économie. Afin de renforcer encore davantage sa situation de trésorerie déjà solide et d'assurer le financement de ses besoins généraux dans ce contexte, le groupe a notamment procédé, en mars, à titre conservatoire au tirage d'un montant de 150 ME, remboursable sur des durées de 1, 3 et 6 mois, sur les 250 ME mis à sa disposition dans le cadre de la ligne de crédit RCF mise en place en janvier 2019.

L'endettement financier net s'établit à 78,6 ME au 31 mai (hors impact dette de loyers IFRS 16), à comparer à une trésorerie nette de 56 ME à fin 2019 et de 54,6 ME au 31 mai 2019. L'endettement financier net au 31 mai prend en compte un tirage résiduel de 118 ME de la ligne RCF, utilisée pour faire face à la dégradation de la situation financière induite par la pandémie.

La trésorerie active (disponibilités et valeurs mobilières de placement) s'établit à 194,4 ME, à comparer à 208,1 ME au 30 novembre 2019. La capacité financière s'élève à 326,4 ME (458,1 ME au 30 novembre 2019). Le besoin en fonds de roulement s'établit à 245,4 ME, soit 21,3% du chiffre d'affaires sur 12 mois glissants, à comparer à 150,1 ME au 30 novembre 2019 (10,2% du chiffre d'affaires) ; retraité du montant du dividende 2019 payé le 10 juin, il aurait été de 283,4 ME, soit 24,6% du chiffre d'affaires.

Kaufman & Broad a procédé le 10 juin à la mise en paiement du dividende de 1,75 euro par action au titre de l'exercice clos le 30 novembre 2019. Le règlement du dividende global en numéraire versé aux actionnaires s'est élevé à 38,0 ME.

"A l'issue d'un 1er semestre 2020 marqué par les grèves de décembre 2019 et la forte contraction de l'activité économique générale pendant deux mois, de mi-mars à mi-mai, les résultats de Kaufman & Broad attestent de la solidité de son modèle économique. Celui-ci permet de préserver les équilibres financiers à court terme tout en maintenant la dynamique de préparation de l'avenir", commente Nordine Hachemi, Président-Directeur Général de Kaufman & Broad.

Perspectives 2020

Concernant les perspectives 2020, Kaufman & Broad envisage un chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice aux environs de 1 milliard d'euros, un taux d'EBIT proche de 6% et une dette financière nette proche de zéro.

Ces perspectives reposent sur un retour à un niveau de productivité normale des chantiers, ceux-ci ayant repris en totalité au 31 mai, sur l'hypothèse d'une stabilisation de la situation sanitaire, sans nouvelle période de confinement, et l'absence de mouvements sociaux significatifs, qui pourraient impacter défavorablement l'avancement des travaux sur les chantiers.

Pour 2021, le niveau du 'Backlog' à fin mai 2020 permet d'anticiper une progression du chiffre d'affaires de l'ordre de 30%. Cette progression serait significativement supérieure au cas où le projet A7/A8 d'Austerlitz obtiendrait l'ensemble des autorisations administratives en 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.