Kaufman & Broad retombe sous les 40 euros

Kaufman & Broad retombe sous les 40 euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 avril 2021 à 11h24

Kaufman & Broad rechute de 4% sous les 40 euros ce vendredi, alors que le groupe a annoncé des résultats "conformes aux attentes du groupe", avec, en fin de trimestre, un excédent de 21,4 millions d'euros de trésorerie nette (hors dette IFRS 16) et une capacité financière de 425,1 millions d'euros. Ils attestent également de sa capacité à préparer l'avenir reflétée par la progression de 8,2% de la réserve foncière et la hausse du Backlog global (+5%) comme du Backlog Logement (+12,5%). A court terme, le calendrier des élections à venir sur les douze prochains mois devrait continuer à peser sur le rythme de délivrance des permis de construire. Dans ce contexte, Kaufman & Broad anticipe un niveau de ses réservations en 2021 comparable à celui de 2020...

Kaufman & Broad rechute de 4% sous les 40 euros ce vendredi, alors que le groupe a annoncé des résultats "conformes aux attentes du groupe", avec, en fin de trimestre, un excédent de 21,4 millions d'euros de trésorerie nette (hors dette IFRS 16) et une capacité financière de 425,1 millions d'euros. Ils attestent également de sa capacité à préparer l'avenir reflétée par la progression de 8,2% de la réserve foncière et la hausse du Backlog global (+5%) comme du Backlog Logement (+12,5%).
A court terme, le calendrier des élections à venir sur les douze prochains mois devrait continuer à peser sur le rythme de délivrance des permis de construire. Dans ce contexte, Kaufman & Broad anticipe un niveau de ses réservations en 2021 comparable à celui de 2020...

A moyen terme, Kaufman & Broad est confiant dans son aptitude à tirer parti d'une demande toujours soutenue des particuliers et des investisseurs. Les besoins en logements restent toujours aussi élevés, alimentés par des facteurs structurels, démographiques, sociologiques et environnementaux, de même que la demande de bureaux à performances énergétiques élevées.

Au cours du 1er trimestre, Kaufman & Broad a activement poursuivi son développement sur ses axes stratégiques. La politique d'aménagement s'est poursuivie par le développement de projets sur des friches industrielles, tertiaires et commerciales, notamment sur les sites de Reims, de Blagnac et de la gare d'Austerlitz.

Pour l'ensemble de l'exercice 2021, le chiffre d'affaires devrait s'établir à environ 1,3 milliard d'euros. Dans l'hypothèse où les autorisations administratives du projet A7/A8 seraient purgées en 2021, le chiffre d'affaires pourrait être porté à 1,6 milliard d'euros. Dans le premier cas, le taux d'EBIT serait équivalent à celui de 2020 ; dans le second, il pourrait retrouver un niveau comparable à celui des années antérieures.
L'ensemble de ces perspectives repose sur une stabilisation de la situation économique, sociale et une maîtrise de la situation sanitaire actuelle.

"Pas de surprise sur la tendance d'activité au T1" estime Portzamparc qui restera cependant attentif au discours du management sur le risque de décalage du projet Austerlitz... "Rappelons toutefois qu'il s'agit dans le pire des cas d'un décalage de 9 à 18 mois. Nous ne modifions pas notre scénario" conclut l'analyste qui vise un cours de 50 euros en restant à l'achat sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.