Kering : "conteste avec la plus grande fermeté les allégations contenues dans l'article de Mediapart"

Kering : "conteste avec la plus grande fermeté les allégations contenues dans l'article de Mediapart"©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 08h39

Kering tente de mettre les choses au clair après l'information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. A la suite de la publication de cet article, le Parquet National Financier a confirmé avoir ouvert une enquête préliminaire en février 2019. Cette information n'avait pas été portée à la connaissance de Kering jusqu'à présent, précise la firme.

Kering tente de mettre les choses au clair après l'information de 'Mediapart' révélant que le propriétaire de Gucci est visé par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale. A la suite de la publication de cet article, le Parquet National Financier a confirmé avoir ouvert une enquête préliminaire en février 2019. Cette information n'avait pas été portée à la connaissance de Kering jusqu'à présent, précise la firme.

"Cette enquête apparaît liée aux éventuelles conséquences, pour les sociétés françaises de Kering, d'une procédure ouverte en novembre 2017 à l'encontre de LGI, filiale suisse du Groupe, qui s'est conclue par un accord entre Gucci et l'administration fiscale italienne en mai 2019.Kering conteste avec la plus grande fermeté les allégations contenues dans cet article et relayées par d'autres médias. Le groupe apportera sa pleine coopération à l'enquête, en toute clarté et avec sérénité".

Kering continuera de communiquer de manière complète et diligente sur ses litiges fiscaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.