Kering fait le point sur l'audit fiscal italien

Kering fait le point sur l'audit fiscal italien
Kering (ex-PPR) Logo

Boursier.com, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 17h42

Dans le cadre de l'enquête fiscale ouverte à Milan en 2017, le groupe Kering annonce ce soir qu'une équipe d'audit des autorités fiscales italiennes a finalisé un audit fiscal et a remis un rapport selon lequel Luxury Goods International (LGI), une filiale suisse de Kering, aurait exercé en Italie des activités qui auraient dû donner lieu au paiement d'impôts sur les sociétés en Italie, ce que Kering conteste. Le rapport d'audit porte sur les résultats des années 2011 à 2017, et le montant d'impôts 'réclamable' estimé s'élève à environ 1,4 milliard d'euros. Le rapport d'audit doit être examiné au sein des autorités fiscales italiennes par le service chargé d'évaluer les conclusions du rapport, qui prendra alors sa décision finale.

Kering dit contester les conclusions du rapport d'audit "tant sur leurs fondements que les montants". Le groupe demeure confiant quant à l'issue de la procédure en cours et "continuera de collaborer pleinement, en toute transparence, avec l'administration fiscale italienne pour faire valoir tous ses droits". A ce stade de la procédure, Kering estime qu'il ne dispose pas des éléments suffisants permettant de comptabiliser une provision comptable spécifique correspondant à une estimation fiable du risque de redressement encouru. Le groupe confirme qu'il opère "un suivi rigoureux de ses positions fiscales" et maintient une approche prudente dans l'appréciation de ses passifs fiscaux, notamment ceux se rapportant à sa politique de prix de transfert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.