Kering grimpe, un analyste en renfort

Kering grimpe, un analyste en renfort©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 mars 2021 à 09h08

Kering pointe dans les premières positions du CAC40 à l'ouverture du marché parisien (+2,2% à 536,2 euros), bien aidé par une note de Jefferies qui a rehaussé à 'achat' sa recommandation sur la valeur malgré un objectif ramené de 650 à 630 euros. Le broker estime que la chute du titre qui a suivi la présentation des résultats du 4ème trimestre semble être un nouveau point d'entrée intéressant avec un horizon d'investissement de 12 mois, même si Jefferies reste "prudent", à court terme, sur le plus grand moteur de croissance de l'entreprise, Gucci. L'écart entre Gucci et les marques concurrentes comme Louis Vuitton de LVMH s'est creusé et ne devrait pas se combler. Jefferies estime que le "renversement progressif" de cette tendance devrait accélérer en 2022. Il existe encore des risques, mais ils sont pour la plupart déjà pris en compte par le marché, ajoute l'analyste.

Kering pointe dans les premières positions du CAC40 à l'ouverture du marché parisien (+2,2% à 536,2 euros), bien aidé par une note de Jefferies qui a rehaussé à 'achat' sa recommandation sur la valeur malgré un objectif ramené de 650 à 630 euros. Le broker estime que la chute du titre qui a suivi la présentation des résultats du 4ème trimestre semble être un nouveau point d'entrée intéressant avec un horizon d'investissement de 12 mois, même si Jefferies reste "prudent", à court terme, sur le plus grand moteur de croissance de l'entreprise, Gucci. L'écart entre Gucci et les marques concurrentes comme Louis Vuitton de LVMH s'est creusé et ne devrait pas se combler. Jefferies estime que le "renversement progressif" de cette tendance devrait accélérer en 2022. Il existe encore des risques, mais ils sont pour la plupart déjà pris en compte par le marché, ajoute l'analyste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.